Ile Maurice: Le Comité de haut niveau pour l'élimination des violences sexospécifiques tient sa première réunion

communiqué de presse

Le Premier ministre, ministre de la Défense, de l'Intérieur, et des Communications extérieures, ministre de Rodrigues, des Iles éparses et de l'Intégrité territoriale, M. Pravind Kumar Jugnauth, a présidé la toute première réunion du Comité de haut niveau pour l'élimination des violences sexospécifiques ce matin au Bâtiment du Trésor à Port Louis.

Institué par le gouvernement, ce Comité vise à promouvoir l'adoption d'une approche multisectorielle afin de lutter contre la violence à l'égard des femmes et des filles car ce type de violence non seulement porte atteinte à leurs droits humains, mais constitue un sérieux obstacle à l'égalité, au développement et à la paix.

Le mandat du Comité est, entre autres, de dresser un état des lieux quant à l'élimination des violences sexospécifiques. Cet exercice sera axé sur le cadre législatif et son application, les politiques, les procédures, les campagnes de sensibilisation, l'identification des lacunes et la formulation d'une nouvelle stratégie contre les violences sexospécifiques à Maurice. Ses membres comprennent plusieurs ministres ainsi que des hauts fonctionnaires.

Étaient au programme de cette première réunion, une présentation par le consultant du Programme des Nations Unies pour le développement et une évaluation de la situation actuelle en ce qui concerne la question des violences sexospécifiques. Une deuxième réunion est prévue afin de permettre à tous les partenaires d'apporter leur collaboration et pour décider de la marche à suivre.

A l'issue de la réunion, le Premier ministre a rappelé que la priorité du gouvernement est d'assurer la protection de tous, et qu'il est important d'accorder toute l'attention nécessaire pour résoudre le problème de violences sexospécifiques. « Les violences sexospécifiques ont des conséquences non seulement sur les victimes, les familles et les enfants, mais aussi sur l'économie du pays et la productivité», a-t-il fait ressortir.

Le Premier ministre a parlé de la nécessité pour tous les partenaires, notamment les ministères et départements, la société civile, les ONG ainsi que la cellule familiale, de participer à la réflexion, ajoutant que le gouvernement prendra les décisions nécessaires. Des mesures seront ainsi introduites et des amendements seront apportés à la législation en temps voulu. « Bien que nous puissions apprendre des expériences de l'étranger, nous devons cependant garder à l'esprit que Maurice a ses propres spécificités», a, de plus, déclaré M. Jugnauth.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.