Madagascar: Ampefy - De l'eau potable pour dix mille habitants

Dans la commune rurale d'Ampefy, le taux de bilharziose est en hausse à cause de l'insuffisance d'infrastructure pour approvisionner en eau cette commune. « Nous puisons l'eau du puits pour la vie quotidienne.

Dans la majeure partie des cas, l'accès aux bornes fontaines reste limité », témoigne Tiana, un gargotier à Ampefy. Mis à part l'insuffisance d'infrastructure en eau dans cette commune, mais également dans le fokontany d'Ankorondrano, dans la commune d'Analavory, la salubrité de l'eau laisse à désirer. « Les maisons sont très proches l'une de l'autre.

Cette situation risque de compromettre la qualité de l'eau puisque les puits sont près des toilettes dans plusieurs quartiers », évoque Tojo Ratovondrahona, Maire de la commune rurale d'Ampefy. Le projet qui entre dans le cadre du Partenariat Public Privé. « La durabilité de l'infrastructure entre dans le cadre du PPP, dont l'entretien de cette infrastructure sera assuré conjointement par la Commune et de l'entité privée dans le contrat », souligne Voahary Rakotovelomanantsoa, ministre de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène.

Dans cette optique, un barrage hydraulique a été installée sur place afin d'approvisionner en eau potable quelques fokontany clés dans cette commune. Ce barrage hydraulique basé sur une nouvelle approche, dont le concept Ranogasy ou approche rapide aux nouvelles opportunités, pourrait produire jusqu'à 1035m3d'eau, alors que le besoin en eau entre dans le cadre de 800m3, selon l'explication d'un technicien. « L'eau qui approvisionnera les cinq fokontany sera tiré à partir d'une source d'eau nommé Bekitoza, se situant dans une montagne à Analavory.

Un barrage hydraulique sera implanté sur place », explique le technicien. A partir de ce processus, l'eau sera désinfectée pour prévenir la maladie bilharziose, qui sévit dans cette partie. Après la désinfection, l'eau sera stockée dans un grand château d'eau de 40m 3. Environ douze mille six cent personnes seront bénéficiaires de cette infrastructure. Parmi les cinq bénéficiaires, les fokontany d'Ampefindradama, Atalata, Ankorondrano, Andasibe, Fikambanantsoa, dans les deux communes. Les travaux de construction seront achevés d'ici quatre mois, selon les explications.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.