Madagascar: Ambodiriana - Antanifotsy - Quatre cas de peste détectés

Après deux années de calme, la peste est de nouveau réapparue dans la région Vakinankaratra. Quatre cas de peste bubonique ont été découverts dans le district d'Antanifotsy, notamment dans la commune rurale d'Ambodiriana ces deux dernières semaines.

Provoquant la suspicion des médecins, les deux premiers cas ont été découverts au cours de consultations médicales dans le centre de santé de base de la commune, la semaine dernière. Quelques jours après, deux autres patients présentant le même signe de maladie sont arrivés dans le même centre de santé. Des analyses d'urgence ont été effectuées peu après et les résultats ont confirmé les suspicions.

Face à cette réapparition de la peste, la direction régionale de la Santé publique du Vakinankaratra, par le biais de son directeur, le Dr Mamitiana Pierre Rabenirina, a annoncé la tenue des activités de prévention permanentes effectuées dans le district d'Antanifotsy. Outre la prise en charge de ces quatre patients atteints de la peste bubonique et de leurs proches, par un traitement préventif, l'équipe de la DRS s'active également dans la sensibilisation des habitants pour prévenir cette maladie en les conscientisant sur l'importance de l'assainissement de l'environnement et de la désinsectisation des puces.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.