Sénégal: Cahier de doléances des travailleurs pour l'année 2019 - Gouvernement et syndicats font l'etat des lieux

19 Février 2020

Le ministère du Travail a organisé un atelier de deux jours sur la concertation des principales doléances de 2019 remises au président de la République, Macky Sall, par les syndicats de travailleurs hier, mardi 18 février 2020, à Dakar.

Cette rencontre consiste à mettre ensemble les travailleurs, le patronat et le gouvernement pour évaluer les différentes réponses apportées aux doléances de l'année précédente, les avancées comme les attentes

Le ministère du Travail, du dialogue social et des relations avec les institutions procède depuis hier, mardi 17 février 2020, à un atelier de deux jours sur les doléances syndicales de l'année 2019. En présidant le lancement dudit atelier, le ministre du Travail Samba Sy est largement revenu sur les points phares de la rencontre.

« Cet atelier de deux jours porte sur l'évolution des cahiers de doléances de 2019, pour faire le point sur la demande des travailleurs et apporter des réponses mais aussi essayer de consolider le dialogue social qui est le nôtre », a fait entendre Samba Sy.

En effet, à l'issue de cette rencontre, ces doléances seront synthétisées, sériées et transmises aux différents départements ministériels ainsi qu'aux organisations patronales le plus représentatives pour un traitement sectoriel en relation avec les organisations syndicales de travailleurs.

« A terme, l'économie des travaux fera l'objet d'un rapport général qui sera partagé et validé avec les différentes parties prenantes », ajoute le ministre du travail.

Dans cette perspective, il a été noté que certaines doléances de l'année 2019 ont fait l'objet d'une prise en charge dynamique, notamment « la conclusion des conventions collectives de branche des secteurs de l'enseignement privé, de la presse, de la sécurité privée, du pétrole et du gaz, la revalorisation du Smig et du Smag, l'évaluation du Pacte national de stabilité sociale et d'émergence économique (Pnssee) et la revalorisation des salaires catégoriels dans le secteur privé », a fait savoir le ministre Samba Sy.

Pour rappel, depuis 2017, ce genre de rencontre se positionne, de plus en plus, comme un cadre fécond de consolidation du dialogue social et de renforcement du partenariat tripartite entre l'Etat, le patronat et les travailleurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.