Cote d'Ivoire: Retrouvé mort dans le train d'atterrissage d'Air France - Le père du jeune Ani Guibahi Barthélemy, à Paris pour le rapatriement du corps

19 Février 2020

Le géniteur de l'adolescent retrouvé mort dans le train d'atterrissage d'Air France, le 8 janvier dernier, s'envole ce lundi 17 février 2020 pour Paris.

M. ANI Oulakolé Marius ayant obtenu un Visa d'entrer en France, se rend à Paris pour prendre part à la mise en bière du corps de son fils, avant son rapatriement organisé par les services de l'Etat de Côte d'Ivoire.

Quelques heures avant son départ, il a été reçu en audience par le Ministre des Transports, M. Amadou KONE, au cabinet de celui-ci sis au 21e étage de l'immeuble Postel 2001, au Plateau.

Le Ministre Amadou KONE a, à cette occasion, réaffirmé l'engagement du gouvernement à tout mettre en oeuvre pour que le rapatriement du corps du jeune ANI Guibahi Laurent Barthélemy et l'inhumation en Côte d'Ivoire se fassent dans les meilleures conditions.

Au nom du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA et du Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY, le Ministre a également apporté une contribution financière au père du jeune défunt, afin de l'aider à effectuer un bon voyage en terre française.

Il a par ailleurs rassuré M. ANI que les services de l'ambassade de Côte d'Ivoire à Paris ont été instruits pour faciliter toutes les formalités et le séjour.

Reconnaissant au gouvernement ivoirien pour tout le soutien qu'il ne cesse d'apporter à sa famille depuis ce drame, M. ANI Marius a réitéré ses remerciements au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre des Transports.

Rappelons que le Ministre Amadou KONE avait reçu une première fois la famille du jeune adolescent, le samedi 25 janvier 2020. Et c'est à cette occasion que l'Etat s'est engagé à assurer le rapatriement du corps du jeune Laurent Barthélemy.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.