Congo-Brazzaville: Musique - Retour des scènes ouvertes

L'institut français du Congo (IFC) va lancer sa nouvelle saison des scènes ouvertes dans la ville océane, le 23 fevrier, au restaurant-bar Le Gon situé en bordure de mer.

L'édition de l'année 2020, qui va comporter trois tremplins jusqu'à la finale, va présenter au public ponténégrin un panel d'artistes qui émergent. L'idée est d'allier l'événementiel et la proximité, le populaire et le culturel mais également l'approche artistique. Pour ces jeunes artistes en herbe, les scènes ouvertes semblent être une occasion pour faire leurs premières représentations en live, d'avoir un retour direct du public sur leurs compositions et de rencontrer bien d'autres artistes.

C'est également une opportunité pour eux de pouvoir proposer spontanément leur talent et leur créativité. Cette énième édition se deroulera à la plage, un espace qui favoriserait la proximité et l'échange entre les musiciens et le public. L'objectif de cette nouvelle édition est de faire vivre au public une compétition entre les différents artistes.

Notons que depuis plus de trois ans, l'IFC organise des scènes ouvertes afin de permettre aux jeunes artistes de Pointe-Noire de présenter non seulement leurs créations mais aussi de partager leur univers artistique. Ainsi, les participants et le public découvrent de nombreux artistes aux prestations diversifiées. Et pour tous les artistes en herbe, c'est l'occasion de proposer vos créations au public.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.