Congo-Brazzaville: Solidarité - Plus d'une centaine de personnes vivant avec handicap dotées de kits de mobilité

La fondation de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) a récemment offert des tricycles aux personnes vivant avec handicap (PVH) des départements de Pointe-Noire, du Niari, de la Bouenza et de Brazzaville.

Au total, c'est près de cent-cinquante personnes qui ont bénéficié de ce don. La délégation de la fondation SNPC, conduite par son secrétaire général, Marien Joseph Letembet, a parcouru les chefs-lieux des quatre départements du 14 au 17 février pour redonner du sourire à cette couche vulnérable.

En effet, partout où la délégation est passée, elle a recueilli joies et émotions de la population. Dans la capitale économique, c'est quarante-cinq PVH qui ont reçu la dotation lors de la cérémonie organisée à la Caritas Pointe-Noire. A Dolisie, trente-neuf tricycles et deux fauteuils roulants ont été distribués. Ceci au plus grand bonheur des autorités dont le président du conseil municipal, maire de la ville, Ghislain Rodrigue Nguimbi Makosso.

Directeur diocésain de cette structure, l'abbé Luc Magloire Poaty pense que la fondation SNPC a bien pressenti la sensibilité de cette question. « Lorsque l'homme manque de mobilité, c'est pratiquement toute sa vie qui est à terre. L'église met au centre l'homme surtout l'homme un peu à terre pour le remettre débout. », a-t-il expliqué, précisant que nombreux ont beaucoup de difficultés pour s'intégrer.

Le secrétaire général de la fondation SNPC a rappelé que ce geste s'inscrit dans le cadre de leur vocation consistant, entre autres, à satisfaire les besoins des personnes déshéritées. Il a, en outre, annoncé la poursuite de l'opération de distribution des kits de mobilité dans la partie nord, notamment à Djambala avant Owando, Ewo, Okoyo, Ouesso... Le seul problème qui se pose concerne l'état de dégradation avancée de la route nationale N°2. « A Brazzaville et la partie sud du pays, il y a près de 150 tricycles remis. Nous avons fait faire deux cents tricycles, suivant le fichier qui nous a été donné par le Centre national d'appareillage. C'est au vu de ce fichier que nous avons réalisé, par l'intermédiaire du centre national d'appareillage, les deux-cents tricycles et six ou sept tricycles motorisés », a dit Marie Joseph Letembet.

« Vous ne pouvez pas vous rendre compte de ce que nous avons vécu dans notre chair lorsque vous voyez des frères et des sœurs qui sont comme nous mais qui sont dans le besoin, qui depuis longtemps n'avaient jamais eu un tricycle. Je ne sais pas si vous avez encore cette image de Madingou qui ne cesse de trotter dans notre esprit. Cet enfant de quatre ans victime d'un AVC. En fait, c'est un sacerdoce que nous avons, c'est notre travail », a conclu le secrétaire général.

Ils ont dit... .

« Une personne vivant avec handicap sans tricycle, est comme quelqu'un qui n'a pas de vie. Donc, nous ne pouvons que remercier la fondation SNPC qui a pensé à nous », s'est réjoui Berlin Mvoumboulou, un bénéficiaire.

Représentant le Réseau des associations nationales des handicapés de Pointe-Noire et du Kouilou, Modeste Mabiala a rappelé que cela faisait plus de dix ans que les PVH n'avaient plus bénéficié d'un don quelconque. Il a, par ailleurs, demandé à la fondation de pouvoir jeter un regard envers les aveugles, les sourds, albinos et bien d'autres catégories de handicap qui ont aussi un grand besoin d'appui technique.

Rodrigue Tchikaya : « Nous remercions le directeur général de la SNPC et le secrétaire général de la fondation pour ce don. Ma joie est immense, cela nous va droit au cœur. Maintenant, je crois que nos sœurs et frères qui n'avaient pas de moyens de déplacement peuvent désormais mener leurs activités et se déplacer sans trop de soucis. Ils vont essayer de vivre comme les valides également. »

Pambou Ange : « Nous sommes contents de ce don. Je ne peux pas exprimer cette joie qui inonde mon cœur... Je suis émotionné d'avoir ce à quoi je ne m'attendais pas ce jour. Merci, SNPC ! ».

David Mbelolo, membre du conseil consultatif des PVH du Niari : « Je salue l'attention particulière et le geste humanitaire de la fondation SNPC à l'égard des PVH et lui témoigne de notre soutien indéfectible pour sa politique sociale d'entraide en faveur des déshérités. Nous osons croire que ces actions seront pérennes ».

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.