Burkina Faso: 16es de finale coupe du Faso - L'ASFA-Y se défait de l'EFO

Dans le cadre des 16es de finale de la coupe du Faso, l'EFO et l'ASFA-Y se sont affrontées, le 19 février 2020, au stade du 4-Août de Ouagadougou. C'est l'ASFA-Y finalement qui élimine son concurrent de la compétition sur le score de 1 à 0.

L'ASFA-Y débute la partie avec beaucoup d'application et de détermination en marquant assez sa présence dans le camp adverse. C'est ainsi que dans le feu des actions, Rodrigue Dondassé, dans la surface de réparation de l'EFO, rate une tête en ne parvenant pas à rabattre le ballon.

Après une demi-heure au coude-à-coude, les deux acteurs de ce derby n'arrivent pas à inscrire de but. L'action qui a marqué cette première période est sans conteste l'expulsion d'Abdoulaye Zongo (2 cartons jaunes).

En effet, ce dernier, qui était hors du terrain, a fait son entrée sans l'aval des arbitres. En plus de s'être remis en selle sans autorisation, il commet une faute en taclant sous le nez de l'arbitre son vis-à-vis.

La seconde période débute sur des chapeaux de roue avec un but de l'ASFA-Y à la 54e minute : c'est sur un centre que Cheick Omar Cissé s'offre de la tête un but 1 à 0 pour l'ASFA-Y.

Le match reprend avec une autre tournure du côté de l'EFO qui fournit des efforts jusqu'au dernier coup de sifflet mais ne parvient pas à égaliser malgré l'expulsion plus tard d'Elisé Demankel To de l'ASFA-Y.

Le coach adjoint Honoré Kinda, qui a félicité ses garçons, a expliqué qu'il n'avait eu que deux séances de préparation : mentale et tactique qui se sont déroulées en salle.

«L'entraîneur titulaire est juste suspendu, et on lui dédie cette victoire et on l'attend puisqu'il va revenir. C'est le mental qui l'a emporté, on a joué tous les mêmes matchs.

On reste optimiste. Notre objectif, c'est d'au moins jouer la finale de la Coupe du Faso. Je n'avais pas peur d'être suspendu. Un entraîneur en football tient toujours son baluchon avec un pied à l'extérieur», a-t-il confié.

Pour le coach Amadou Sampo de l'EFO, les consignes ont été bel et bien respectées puisque sa formation était en confiance après ses deux derniers matchs.

«En restant en bloc, on a procédé par des attaques. Le carton rouge a bouleversé notre schéma qu'on a essayé de remanier à la pause en faisant du 4-3-2, la faute de main du goal, très jeune, nous a aussi pénalisé. A la seconde période on a joué sans pouvoir concrétiser.

On va se concentrer sur le championnat pour maintenir l'équipe. Il nous reste 9 matchs, et on va se donner à fond». Le carton rouge de votre joueur était-il mérité ?

Je me suis rendu compte que c'est l'arbitre qui a ordonné à mon élément d'entrer, mais les vidéos vont témoigner. Il n'y a pas de quoi se morfondre. On le prend avec philosophie, a déclaré M. Sampo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.