Cote d'Ivoire: Passation des charges à l'Anp/Samba Koné - « Nous venons tout simplement apporter notre part »

19 Février 2020

Le décret N° 2020-137 du 29 janvier 2020 a fait de Samba Koné le nouveau président de l'Autorité nationale de la presse (Anp). Pour traduire en acte cette décision, la passation des charges entre le président sortant Raphaël Lakpé et Samba Koné a eu lieu le 19 février, au siège de l'Anp à Angré 7e Tranche.

C'est un Raphaël Lakpé visiblement ému qui a exprimé le double sentiment qui l'anime au moment où il prend la parole pour la dernière fois en qualité de président de l'autorité de régulation de la presse écrite.

Il a affirmé être animé d'un sentiment de joie pour avoir passé ces huit dernières années au service de la régulation de la presse.

Toutefois, il est également triste de constater que cette cérémonie de passation des charges met fin à sa collaboration directe avec l'Anp. Malgré tout, il a fait savoir qu'il part heureux et rassuré de laisser la maison entre de bonnes mains au regard de la qualité de son successeur.

A son tour, Samba Koné s'est dit heureux de cet honneur qui lui a été fait à travers cette nomination. Il a déclaré être conscient de la mission qui lui est désormais confiée.

Raphaël Lakpé : « L'œuvre n'est pas achevée...»

Cette cérémonie de passation des charges a été l'occasion pour le président sortant de renouveler sa profonde reconnaissance au Président de la République, Alassane Ouattara et de remercier le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, l'ensemble de ses collaborateurs et tous les acteurs de la presse écrite.

Bien qu'étant satisfait de quelques acquis, Raphaël Lakpé a tenu à informer son successeur que l'œuvre n'est pas achevée. « L'héritage que je vous laisse, n'est pas une œuvre achevée mais un chantier à achever », a-t-il lancé à l'endroit de Samba Koné.

Au nombre des acquis, Raphaël Lakpé a retenu la pérennisation du Prix Cnp d'excellence, devenu aujourd'hui le Grand Prix de la presse de Côte d'Ivoire, la régulation économique des entreprises de presse, la mise en route de l'application de la convention collective, les séminaires de sensibilisation et de renforcement des capacités, la mise en œuvre du grand projet de numérisation des journaux et écrits périodique etc.

« Au regard de ces acquis, je constate que du chemin a été parcouru mais que de nombreux défis restent encore à être relevés. Je pars en laissant en suspens la question du respect effectif de la convention collective, de même que les préoccupations d'une régulation efficace de la presse numérique dont le périmètre reste indéterminé.

Je pars heureux de céder les rênes de la maison à Samba Koné qui est un ancien de la maison, un éminent journaliste dont les qualités sont reconnues de tous », a-t-il indiqué.

Samba Koné : « Un autre approche certes, mais le but reste le même »

Le nouveau président de l'Anp n'a pas, lui aussi, dérogé à la règle des remerciements et de reconnaissance qu'impose une cérémonie de passation des charges.

Ainsi sa première gratitude est allé à l'endroit du Président de la République, Alassane Ouattara et à tous ceux qui lui ont accordé leur confiance pour la nouvelle mission qui lui est assignée.

A Raphaël Lakpé, Samba Koné a exprimé toute son admiration pour le travail réalisé mais surtout pour les résultats qui ont commencé à faire jour au moment où il quitte l'institution.

C'est pourquoi, dira-t-il, « Pour avoir travaillé à vos côtés huit années durant, en qualité de Conseiller, je peux vous dire, Monsieur le président, partez en ayant le sentiment d'avoir accompli avec abnégation et professionnalisme votre charge.

Félicitation d'avoir apporté votre touche à la marche de notre institution appelée à poursuivre son ascension pour le grand bonheur de la presse ivoirienne et des usagers. Nous reprenons donc la maison, assuré qu'au terme d'un travail acharné mais passionné, nous apporterons notre part ».

Le président Samba Koné a salué les organisations socio-professionnelles et les a assurés que comme par le passé, les portes de l'Anp leur sont grandement ouvertes. Non sans avoir exhorté le personnel au travail et à capitaliser la somme d'expériences.

Et de conclure : « Certes, vous allez expérimenter une autre approche dans la conduite des activités, mais rassurez-vous, le but visé sera et demeurera celui de l'accomplissement des missions assignées à notre organisation ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.