Angola: Investiture du nouveau président de la CNE

Luanda — L'Assemblée nationale angolaise (Parlement) a investi mercredi Manuel Pereira da Silva, au poste de président de la Commission nationale électorale (CNE), et les Partis de l'opposition, contestant l'acte, ont vidé les lieux en bloc.

Le projet de résolution a été approuvé par cent onze (111) voies favorables du groupe parlementaire du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), parti au pouvoir.

L'élection de Manuel Pereira da Silva, candidat désigné par le Conseil supérieur de la Magistrature judiciaire (CSMJ), a été marquée par une forte contestation de la part de l'opposition, qui affirme ne reconnaître en cet homme « ni intégrité, ni autorité morale pour exercer ces fonctions ».

L'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA), principal parti de l'opposition, et quatre députés indépendants de la coalition CASA-CE ont adressé des missives au Parlement, demandant que soit retirée de l'agenda du jour, l'investiture de Manuel Pereira da Silva, hélas sans succès.

La demande de l'opposition a été rejetée lors d'une session plénière par 115 voies contre, 61 pour, et aucune abstention.

Selon Liberty Chiaca, président du Groupe parlementaire de l'UNITA, le Parlement a commis, par l'investiture de Manuel Pereira da Silva, « un suicide démocratique ».

Par le même acte, l'Assemblée nationale « a également mis fin à la lutte contre la corruption en Angola », a-t-il ajouté à Luanda.

Jadis président de la Commission provinciale électorale de Luanda, Manuel Pereira da Silva a remporté (avec 87 points) le concours d'offre au poste de président de la CNE lancé en mars 2019.

Ce poste (CNE) était auparavant occupé par André da Silva Neto, qui a accompli deux mandats à la tête de cet organe indépendant, composé de 17 membres, et chargé d'organiser, exécuter, coordonner et conduire les processus électoraux.

La CNE est une entité non intégrée dans l'administration directe de l'Etat, et jouit de l'indépendance organique et fonctionnelle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.