Gabon: Makokou - Un suspect pris en flagrant délit de trafic d'ivoire

20 Février 2020

Ce mardi 18 février 2020 à Makokou, un homme suspect a été pris en flagrant délit dans la commune de Makokou par les agents de la Direction Générale des Recherches (DGR) pour trafic d'ivoire .

Suite à une information provenant d'une source anonyme, au sujet d'une possible transaction d'ivoire dans la ville de Makokou (province de l'Ogooué-Ivindo), une équipe composée d'agents de la Direction Générale des Recherches, et d'agents des Eaux et Forêts, appuyée par l'ONG Conservation Justice s'est immédiatement constituée.

Arrivée sur les lieux, l'équipe a établi un dispositif afin d'appréhender le présumé trafiquant. Une heure plus tard, l'individu indiqué est apparu. Son attitude a attiré l'attention des agents. Aussitôt, ils ont lancé l'assaut et interpellé le suspecté. Il s'agit de Mohamed Sany, un sujet béninois naturalisé gabonais, né le 02 mars 1970 à Libreville. Muni d'un sac de voyage de couleur noire, il a été trouvé sur lui après la fouille, deux (2) pointes d'ivoire sectionnées en quatre (4) morceaux. Conduit au poste, il a avoué au cours de l'interrogatoire, être le propriétaire des deux (2) pointes d'ivoire destinées à la vente. De ce fait, pour des besoins d'enquête, ce dernier a été gardé à vue dans les locaux de la Direction Générale des Recherches.

Toutefois, il convient de rappeler que ce présumé trafiquant, très connu des forces de l'ordre de la ville de Makokou, est suivi depuis 2015. Il a toujours réussi à se faufiler. Le mois dernier, il avait encore réussi à tromper la vigilance des enquêteurs. Il risque10 ans de prison pour avoir violé les dispositions de l'article 579 du code pénal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.