Tunisie: Le Premier ministre présente son équipe, les indépendants en bonne place

Elyes Fakhfakh, le chef de gouvernement désigné par le président, a dévoilé la liste définitive de son équipe.

Ennahdha, dont le candidat avait échoué à recueillir la confiance du Parlement en janvier, a fait pression jusqu'à la dernière minute pour obtenir davantage de postes ministériels. Au final, c'est une équipe largement composée d'indépendants qui a été présentée.

Elyes Fakhfakh a présenté son équipe dans les limites du temps imparti par la Constitution. Trente-deux ministres, pour moitié indépendants, et une large place (sept postes) à Ennahdha, premier parti à l'Assemblée et premier parti représenté dans la liste gouvernementale.

Après avoir soufflé le chaud et le froid, le mouvement d'inspiration islamiste a finalement annoncé, après d'intenses tractations, qu'il accordera sa confiance au nouveau gouvernement au nom de l'intérêt du pays.

Les ministères régaliens sont attribués à des personnalités présentées comme indépendantes. Elyes Fakhfakh, soutenu par le président de la République, a donc tenu tête aux injonctions et menaces d'Ennahdha ne pas le soutenir.

D'ici dix jours, ce gouvernement va devoir obtenir le vote d'une majorité des députés dans une Assemblée à l'allure de mosaïque sans parti majoritaire. D'après les projections, la confiance pourrait être accordée.

En janvier, le candidat d'Ennahdha avait essuyé un refus de l'hémicycle, huit jours après avoir présenté sa liste.

Cette fois, ce sera le vote de la dernière chance pour les députés qui, en cas de refus de confiance, pourrait faire face à une dissolution. En effet, si au 15 mars la confiance n'a pas été accordée, le chef de l'État aura la possibilité de convoquer de nouvelles élections législatives.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.