Burkina Faso: COMOE - Cinéma : «Le clan du caméléon » fait découvrir d'autres merveilles des Cascades

19 Février 2020

Le clap de fin du pilote de la série «Le clan du caméléon » a été donné par le parrain de l'événement N'Golo Drissa Ouattara.

Le clap de fin du pilote de la série « Le clan du caméléon » du cinéaste réalisateur Nissi Joanny Traoré a eu lieu, le dimanche 09 février 2020, au flanc de la colline de Takalédougou, secteur 12 de la commune de Banfora. C'était au cours d'une cérémonie présidée par Aminata Sorgho, haut-commissaire de la Comoé, représentante du Gouverneur de la région des Cascades.

Selon le cinéaste réalisateur Nissi Joanny Traoré, le « clan du caméléon » est une série qui se base sur nos traditions, nos réalités africaines et qui exploite en même temps la cupidité des citadins qui ne veulent pas être gouvernés par un moins qu'eux, et qui prennent souvent des raccourcis pour réussir ou se faire beaucoup d'argent en passant par les féticheurs, guérisseurs, voyants ou marabouts.

Le clan du caméléon se veut être un témoin des questionnements entre le réel et l'irréel, entre la tradition et la modernité, entre le village et la ville où des phénomènes inexplicables se produisent. Par ailleurs, en plus du parallèle entre la ville et le village, ce film laissera voir aux téléspectateurs et autres cinéphiles, des scènes épiques dans un décor romanesque où la nature étale toute sa beauté en présentant ses falaises, son champ de cannes, sa petite cascade et ses chutes d'eau.

Nissi Joanny Traoré a reçu les félicitations du DG du FESPACO, Ardjouma Soma et de toutes les autorités présentes.

Originaire de Takalédougou où il est l'actuel chef du village, Nissi Joanny Traoré a voulu, en choisissant ce site pour le tournage d'une partie de cette série, montrer à la face du monde cette riche végétation luxuriante entourée par des falaises et des champs de cannes à sucre; une beauté naturelle qui force l'admiration. Le réalisateur compte projeter cette série dans les Cascades lors de la commémoration de la fête de l'indépendance 2020 que Banfora, chef-lieu de la région, abritera.

L'acteur principal du film est un fils résident à Takalédougou, un jeune comédien en herbe. On y retrouve aussi dans cette série, des comédiens burkinabé de renom tels que Pagnagdé Sawadogo et Abdoulaye Komboudri, « fils de l'homme », qui ont accepté apporter leur touche. Faut-il le rappeler, ce clap de fin de série a été patronné par N'Golo Drissa Ouattara Président du Conseil régional des Cascades et a connu la présence de plusieurs personnalités administratives et coutumières dont Mme le préfet de Banfora, le Délégué général du FESPACO, le Directeur général de la SN-SOUSUCO et leurs majestés, les chefs de canton de Guouéna dans les Hauts-Bassins et du Karaborola dans la Comoé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.