Madagascar: Inclusion financière - Un premier Bureau d'Information sur le Crédit opérationnel

Toutes les parties prenantes qui ont contribué à l'opérationnalisation du BIC à Madagascar.

Un autre service dit « scoring psychométrique » est en même temps lancé en vue d'améliorer l'inclusion financière à Madagascar.

La Banque Centrale de Madagascar prévoit une augmentation du taux d'inclusion financière de l'ordre de 45% à l'horizon 2023 contre 29% actuellement. « Une collaboration entre toutes les parties prenantes s'impose avec la mise en place du premier Bureau d'Information sur le Crédit (BIC) à Madagascar pour pouvoir atteindre cet objectif », a expliqué Henri Edmond Rabarijohn, le Gouverneur de la BFM (Banky Foiben'i Madagasikara), lors du lancement officiel de ce BIC hier à l'hôtel Colbert.

Group CRIF sélectionné. Notons que ce Bureau d'Information sur le Crédit a été créé suite à un accord de coopération signé entre la BFM et le groupe de la Banque Mondiale à travers l'IFC (Société Financière Internationale) en avril 2017. Et c'est le Group CRIF qui a été sélectionné à l'issue d'un appel d'offre international pour assurer son opérationnalisation, et ce en raison de son expérience confirmée dans la fourniture de solutions similaires dans le monde et de services à valeur ajoutée pour les banques et les institutions financières en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique.

Solvabilité. Il faut savoir que ce projet s'étale sur le long terme. « Grâce à la plateforme technologique avancée de CRIF, capable de traiter les données positives et négatives provenant des établissements de crédit et des entités non bancaires, nous aiderons Madagascar à développer le marché local de crédit. Ce qui permettra ainsi aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et aux consommateurs, de bénéficier du processus d'évaluation et d'octroi plus efficace et plus rapide de crédit basé sur le rapport de solvabilité », a souligné Davide Michele Meo, le directeur des Ventes et des Marchés Internationaux du group CRIF.

« Scoring psychométrique ». Supervisé par la Banque centrale, ce BIC se charge de la collecte de données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement d'un emprunteur auprès des établissements de crédit, des sources publiques et des grands facturiers aux fins de leur traitement. Entre-temps, un autre service dit « scoring psychométrique », est également lancé par CRIF Madagascar en vue d'accroître l'inclusion financière de la population rurale. Ces outils permettront d'accéder au crédit en contrôlant le risque, de suivre dans le temps le risque de crédit des clients, de synthétiser le risque de chaque client et de réduire le risque de surendettement. Il est également possible d'offrir à toute la population notamment en milieu rural, une frange exclue financièrement jusqu'à présent, une évaluation alternative dans le but de lui permettre d'accéder au crédit, et ce moyennant un taux d'intérêt qui sera fixé en fonction de son profil risque.

Réduction des taux d'intérêt. En tout, « le service BIC ainsi que le scoring psychométrique ouvrent les portes au processus de digitalisation du monde financier malgache, en collaborant au soutien de l'inclusion financière du pays. Comme observés dans d'autres pays, ils peuvent également orienter le marché vers une réduction des taux d'intérêt pour les emprunteurs ainsi qu'une réduction des coûts d'émission de prêts pour les Etablissements de Crédits », a conclu Henri Edmond Rabarijohn, le Gouverneur de la Banky Foiben'i Madagasikara.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.