Madagascar: Université d'Ambohitsaina - L'art et la culture de l'Indianocéanie au cœur du débat

Ouverte hier matin à 9 heures 30, la rencontre sera clôturée ce jour à 17 heures.

L'ouverture de la rencontre pluridisciplinaire intitulée « identité archipélique : Arts insulaires entre mythe et matérialité. Approches de l'Indianocéanie », s'est tenue hier à l'amphithéâtre de l'institut Confucius à l'université d'Antananarivo. Artistes plasticiens, chercheurs, doctorants et étudiants se sont réunis pour échanger et partager leurs connaissances.

Déclarée ouverte hier matin à 9 heures 30, la rencontre sera clôturée ce jour à 17 heures. Plus de dix-huit intervenants exposeront le fruit de leurs recherches. Lors de son allocution, le professeur Rafolo Andrianaivoarivony a souligné que cette réunion a pour objet le partage « de connaissances approfondies sur une énième approche du thème indianocéanie, cette entité géographique des unions des îles du sud-ouest de l'Océan indien et groupées au sein de la commission de l'Océan indien ». En effet, il y a eu d'abord, en 2013, des échanges sur l'ouvrage « les mille visages de l'Indianocéanie » qui s'est tenue à Maurice. Ensuite est apparu le projet de la COI dirigé par le professeur Jean Michel Jauze, doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de La Réunion, ayant abouti à une publication intitulée Patrimoines partagés, traits communs en Indianocéanie (2016). En octobre 2018 s'est déroulé le colloque « définis-moi l'indianocéanie. Cette conférence a vu la participation d' historiens, archéologues et linguistes.

Le mot «indianocéanique» est d'abord utilisé pour définir les littératures de l'Océan indien présentées comme revêtant des spécificités, mais partageant un substrat commun. Il définit ainsi le climat et le métissage psychique communaux de divers pays et races mêlées qui composent le substrat des îles australes de l'Océan indien. Il se manifeste à travers le brassage des ethnies, des coutumes, des pensées et croyances ainsi que des littératures.

Les habitants de la région du Sud-Ouest de l'Océan indien ont un point de convergence. C'est d'ailleurs le discours du doyen de la faculté d'économie, de gestion et de sociologie qui a ajouté que « l'art culinaire, la sculpture et la mixité pluridimensionnelle constituent un dénominateur artistique culturel commun dans l'espace Indianocéanie ».

A part l'équipe de l'université de Paris 1, Christophe Genin, qui a élaboré le projet, et l'équipe de l'université d'Antananarivo qui reçoit dans ses murs la rencontre, des chercheurs venant de l'université des Antilles ont fait plusieurs heures de vol et parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour assister et contribuer au séminaire.

Pour la première journée d'hier, le thème « Identité archipélique à travers l'immatériel et la littérature » a été développé par des doctorants, enseignant-chercheurs et des professeurs de l'université d'Antananarivo et ceux de Paris 1. « Humanisme et postcolonialisme des lieux perdus », « littérature, musique et identité de l'Indianocéanie, exemple de l'association Grand océan », représentation littéraire de l'insularité et des routes océaniques », chanter la mer : repenser la représentation de l'insularité dans la musique populaire de Madagascar, La Réunion et Maurice » sont les sujets étudiés de 9h à 17 heures. Ce jour, « l'identité archipélique et arts visuels » clôturera la rencontre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.