Madagascar: Circulation à Antananarivo - Les nids-de-poule intégrés dans le quotidien des usagers de la route

Des réfections des routes, Antananarivo en a connu au fil des années.

Mais à peine les travaux terminés, les nids-de-poule réapparaissent aussitôt. Concernant la source de ces trous, certains accusent la qualité des matériaux utilisés, d'autres évoquent les problèmes de corruption liés aux marchés publics, et une partie pointe du doigt les charrettes aux roues métalliques. Rien que sur le trajet 67 ha-Analamahitsy, on peut compter plus d'une centaine de nids-de-poule.

Mais actuellement, force est de constater qu'ils ne causent plus autant d'agacement. « A force, on a l'habitude, il faut faire avec. Il faut juste faire attention car ceux-ci peuvent endommager la voiture», a évoqué un chauffeur de taxi interrogé sur la situation. Cet état des routes de la capitale a même valu une blague sur les réseaux sociaux, comme quoi un chauffeur en état d'ébriété à Madagascar est celui qui roule tout droit, tandis que le conducteur lucide est celui qui fait des zigzags... pour éviter les trous.

Mettre fin aux embouteillages ? Une partie de la population reste sceptique. Il faudrait d'abord que les routes soient en bon état, qu'il y ait assez de voies de circulation et, peut-être, qu'on diminue le nombre des voitures qui circulent en ville. « Pour l'instant, les routes sont bondées, les voitures sont garées des deux côtés de la chaussée, et les nids-de-poule pullulent dans tous les coins », a avancé avec ironie un conducteur. Cependant, on peut quand même noter les efforts entrepris depuis l'année dernière pour remettre en état les routes de la capitale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.