Congo-Kinshasa: De nouveaux Hauts magistrats en action !

Après les nominations intervenues au sein de la magistrature, le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, a reçu ce mercredi 19 février 2020 le serment constitutionnel des Hauts Magistrats de la Cour de Cassation, de la Cour constitutionnelle, du Conseil d'Etat et de la Haute Cour militaire.

Victor Mumba, Procureur général près la Cour de Cassation ; Jean-Paul Mukolo, Procureur général près la Cour constitutionnelle ; Lieutenant-Général Mukuntu, reconduit dans ses fonctions d'Auditeur général des FARDC ; Octave Tela Ziele, Procureur général près le Conseil d'Etat ; Général Joseph Mutombo Katalay, 1er Président de la Haute Cour militaire et Dominique Thambwe, 1er Président de la Cour de Cassation. Tels sont les Hauts Magistrats qui ont prêté serment en exécution de l'Arrêt du Conseil supérieur de la Magistrature.

Il est à remarquer que les anciens Présidents respectivement, de la Cour constitutionnelle et du Conseil d'Etat restent en fonction. Le premier devra prêter serment devant l'Assemblée nationale, dès la rentrée de mars prochain. Les Hauts magistrats assermentés sont d'office membres du Conseil supérieur de la Magistrature, organe habilité à émettre des avis, entre autres, sur les recours en grâce.

«La Justice constitue un des leviers d'amélioration du climat des affaires. A ce titre, je veillerai à garantir l'indépendance véritable du pouvoir judiciaire. Ceci passe impérativement par l'amélioration des conditions de vie et de travail des magistrats et du personnel judiciaire pour les mettre à l'abri de diverses sollicitations (... ). Je tiens à ce que tout le monde, les riches comme les pauvres, puissent avoir un accès équitable à la justice. C'est ce qu'on appelle la justice pour tous, une justice fondée sur le respect de la dignité humaine », déclarait Félix Tshisekedi, dans son discours sur l'état de la nation, le 13 décembre 2019.

Il est dès lors indiqué de faire valoir que l'entrée en fonction de ces nouvelles autorités judiciaires sont prémonitoires de la lutte sans merci contre la corruption et la fraude, telle que Félix Tshisekedi s'y était engagé :«Dès mon arrivée aux responsabilités, j'ai clairement indiqué que la lutte contre la corruption et les détournements de deniers publics seraient la priorité des priorités».

Cette étape franchie, l'opinion attend la matérialisation de la promesse de Félix Tshisekedi de création d'une structure judiciaire, voire d'une juridiction spécialisée dans la lutte contre la corruption, la fraude fiscale, le blanchiment des capitaux ainsi que le détournement des deniers publics.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.