Congo-Kinshasa: Les Hauts magistrats promus ont prêté serment

Le Chef de l'Etat a présidé ce mercredi 19 février 2020, la cérémonie de prestation de serment de Hauts magistrats qu'il avait nommés le 7 février dernier par ordonnance présidentielle dans le cadre de la réforme de la justice.

La cérémonie officielle a eu lieu dans la salle de congrès du palais de la Nation. Mme Nicole Ntumba Bwatsha, Conseillère Principale du Chef de l'Etat au Collège Juridique qui a circonscrit le contexte de l'événement du jour, a indiqué que c'est un exercice légal prévu à l'article 82 de la Constitution qui reconnaît au Chef de l'Etat la prérogative de nommer et de relever de leurs fonctions, par ordonnance, les magistrats de siège et du parquet sur proposition du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Devant le Magistrat suprême, les heureux promus ont tous juré de respecter la Constitution et les lois de la République Démocratique du Congo et de remplir loyalement et fidèlement avec honneur et dignité les fonctions qui leurs sont confiées. Le chef de l'Etat a pris acte de leurs serments et a présenté ses sincères félicitations à tous les hauts Magistrats.

Evoquant le leitmotiv de cette nouvelle mise en place dans l'appareil judiciaire congolais, Me Nicole Ntumba Bwatsha a rappelé que la nomination de nouveaux animateurs au sein de l'appareil judiciaire vient jeter les bases de la rupture effective d'une justice tant décriée par tous et laisser désormais la place à une justice susceptible d'élever la nation et insuffler un nouveau vent au sein du pouvoir judiciaire. Ils sont six au total dont quatre institutions auxquelles se rajoutent les Cours et tribunaux civils et militaires ainsi que les parquets. Ce qui constitue l'ensemble du pouvoir judiciaire.

Il s'agit pour la Cour de Cassation, Dominique Ntambwe Wa Kaniki Biselela, Premier Président et Victor Mumba Mukomo, Procureur Général ; pour le Conseil d'Etat, Octave Tela Ziele, Procureur Général ; pour la Haute Cour Militaire, Joseph Mutombo Katalay, Premier President ; ainsi que pour la Haute Cour Militaire, Tim Mukunto Kiyana, Auditeur Général.

En ce qui concerne le Procureur Général près de la Cour Constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo Nkokesha, ce dernier prêtera serment à la rentrée parlementaire devant le Parlement. Avec la prise de fonction officielle de ces Hauts magistrats, nul doute qu'une nouvelle ère pointe à l'horizon dans la gestion de l'appareil judiciaire pour une meilleure justice, équitable pour tous.

Félix Tshisekedi Tshilombo était, en effet, très attendu sur ce terrain qui résume en grande partie l'essentiel de sa vision. Lui qui avait fait sa campagne électorale autour de l'instauration d'un Etat de droit en RD Congo, devait à tout prix montrer des signaux forts pour la réalisation de sa mission. Ce qui explique, tant soit peu, le réaménagement de la magistrature avec de nouvelles nominations.

Cette étape est considérée comme l'une des plus importantes avant les réformes annoncées. Avec ces nominations dans l'appareil judiciaire, l'opinion nationale attend de voir la justice faire réellement son travail en mettant fin à la corruption et à l'impunité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.