Congo-Kinshasa: "Deux poids deux mesures"

"Deux poids deux mesures", cette expression plus vieille que le monde doit avoir trouvé une explication nette à la suite réservée à la requête du Tout-Puissant Mazembe Englebert par les autorités congolaises.

En effet, d'après loi sportive, les clubs de football qui sont des ASBL, ne bénéficient du soutien du Gouvernement de la République, que lorsqu'ils atteignent le niveau des compétitions interclubs de la Caf. Pourquoi ? Simplement parce qu'à ce niveau, c'est le drapeau national qui flotte au-delà du territoire national. Et, le club qui caracole, jusqu'à réaliser un tel exploit, a, derrière lui, le soutien de l'Etat congolais. Généralement, apprend-on, le Gouvernement ne supporte que les titres de voyages.

Pour cette année, la RDC a été honorée par l'AS V.Club, le DC Motema Pembe et le TP Mazembe Mazembe jusqu'en phase de poules de deux prestigieuses compétions interclubs de la Caf : la Ligue de champions et la Coupe de la Confédération. Et comme "l'Eléphant ne se fatigue pas de ses dents" dit-on, l'Etat congolais a été obligé d'assister tous les trois clubs conformément à la loi. Et d'ailleurs, ces contributions qui ne tournent seulement qu'autour des titres de voyages pour ne pas les minimiser, ne représentent pratiquement rien dans le Trésor Public. Les trois clubs ont réalisé, chacun, au moins six sorties à l'extérieur du pays.

Et, pour s'acquitter de ses obligations, l'Etat congolais n'a payé, jusque-là, que quatre voyages pour V.Club et Dcmp, contre un seul voyage à Mazembe. Le président de la Fecofa, Constant Omari Selemani, s'est posé autant de questions là-dessus, au cours de son café de presse il y a une semaine. Non, ça s'appelle deux poids, deux mesures !

Les deux premiers clubs qui ont été assistés à environ 70%, ont été malheureusement déjà éliminés. Seul Mazembe reste encore dans la course : une fierté pour le pays de Fatshi Béton. Le Tout-Puissant a été qualifié pour les quarts de finales où il croisera Raja Club Athlétique du Maroc la semaine prochaine pour la manche aller.

Soucieux de faire un très bon résultat, Mazembe a jugé bon d'effectuer un stage bloqué dans ce même pays, question aussi de s'acclimater. Seulement, de passager à Kinshasa, en provenance de Goma, Mazembe sera obligé d'annuler ce stage, faute de moyens. Tenez ! Ses cinq bons de décaissement avec lesquels il pensait couvrir les frais liés à ce stage ne sont toujours pas disponibles. Mazembe a dû rentrer à Lubumbashi. Non, ça fait mal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.