Algérie: Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental - Les clarifications de la nouvelle Commission européenne

Bruxelles — La nouvelle équipe dirigeante de la Commission européenne vient de s'exprimer définitivement sur la question cruciale de l'indication d'origine des produits en provenance du Sahara occidental, réaffirmant ainsi le statut séparé et distinct reconnu au territoire sahraoui.

L'éclairage légaliste apporté par le Commissaire à l'Agriculture sur le statut distinct et séparé de ce territoire vient mettre fin à un faux suspense généré par de vaines manœuvres en coulisses visant à saborder la position de la Commission européenne sur le sujet. Le verdict, sans appel, fait voler en éclat la fiction de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

C'est à un exercice juridique très ferme, malgré les pressions, que vient de se livrer M. Janusz Wojciechowski, Commissaire européen à l'Agriculture depuis le 1er décembre 2019, dans sa réponse écrite à une question posée par une figure importante de l'hémicycle européen, en la personne de Mme Heidi Hautala, Vice-présidente du Parlement européen.Cette eurodéputée, membre de la Ligue verte finlandaise, avait interrogé la nouvelle Commission européenne au sujet des mesures visant à assurer la mention d'origine des produits en provenance du Sahara occidental.

M.Peter Stano, porte-parole du Haut Représentant de l'UE, avait justifié le retrait de ladite réponse par l'intention de publier une nouvelle "clarification" de la Commission européenne. Celle-ci n'aura finalement jamais lieu.La raison est que le Commissaire compétent a publié une nouvelle fois, le 19 février 2020, sur le site web du Parlement européen, une réponse écrite identique en tout termes à celle du 5 février 2020.

Les clarifications apportées par le Commissaire Wojciechowski n'ont laissé aucune place aux spéculations stériles. Se basant sur un certain nombre de règlements européens régissant l'information des consommateurs et les pratiques déloyales, le Commissaire à l'Agriculture a clairement indiqué que: "tous les produits importés dans l'Union européenne, y compris ceux originaires du Sahara Occidental, doivent se conformer à la législation européenne pertinente, en particulier, l'obligation de fournir des informations exactes et non trompeuses sur le pays d'origine ou la provenance de ces produits, qui dans ce cas doivent donc être "Sahara Occidental".

Par ailleurs, le dernier paragraphe de la réponse de M. Janusz Wojciechowski invite les Etats-membres de l'UE à se conformer aux règlements européens régissant l'information des consommateurs et la lutte contre les pratiques déloyales, mais aussi et surtout, à respecter l'arrêt "contraignant " de la Cour de justice de l'UE.

Il s'agit là d'une transposition juridique, à la question du Sahara occidental, de l'arrêt de la CJUE sur les produits des colonies israéliennes, avec son interprétation rigoureuse sur les indications d'origine qui doivent être "claires" et "non trompeuses" lorsqu'il s'agit d'occupation".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.