Sud-Soudan: L'ONU accuse les belligérants d'affamer «délibérément» des millions de civils

Les Nations Unies fournissent de l'aide alimentaire aux Sud-Soudanais qui ont faim depuis de nombreuses années.

L'ONU a publié ce 20 février un nouveau document accablant sur le Soudan du Sud, après plusieurs rapports ou déclarations similaires restés à ce jour sans effet.

Encore une fois, le vocabulaire de l'ONU est sans ambiguïté. « Des millions de civils sud-soudanais ont été délibérément privés d'accès aux services de base et nombre d'entre eux sont délibérément affamés, tandis que les revenus nationaux ont été détournés par les politiciens du pays », estime le rapport de la Commission des droits de l'homme des Nations unies sur le Soudan du Sud.

Ce rapport d'une cinquantaine de pages détaille les abus commis par les belligérants entre septembre 2018, date de la signature du dernier accord de paix, et décembre dernier.

Négociations en cours

Il détaille les détournements de fonds publics au profit « des élites prédatrices qui ne rendent aucun compte », mais aussi l'indigence de la population, le racket, les tueries dans l'impunité, les viols, le recrutement d'enfants et parmi tous ces crimes, l'utilisation de la faim comme arme de guerre.

« Les civils sont délibérément affamés, conclut le rapport, systématiquement surveillés et réduits au silence, arbitrairement arrêtés et détenus, et se voient refuser l'accès à toute réelle justice. »

Cette enquête est publiée alors que le 22 février, les belligérants doivent, selon l'accord de paix de 2018, avoir mis sur pied un gouvernement d'union nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.