Sénégal: Kaffrine - Grève des techniciens et travailleurs de l'agriculture

20 Février 2020

Suite aux 72h de grève décrétées, la semaine dernière, et pour lesquelles ils n'ont eu aucune satisfaction à leurs revendications, ni un quelconque dialogue entamé avec la tutelle, les techniciens et travailleurs de l'agriculture ont déterré la hache de guerre toute la journée d'hier, mercredi 19 février.

Un refus général de travail qui, visiblement, a été suivi sur la quasi-totalité des Directions régionales de développement rural (Drdr) et les structures annexes au département de l'Agriculture et de l'Equipement rural de la zone Centre.

Au moment où le Sénégal peine encore à relever le défi des semences certifiées, cette grève du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l'agriculture (Sntta) est sur le point de mettre à genoux tous les projets entrepris par rapport aux opérations de certification des semences.

Autrement dit, elle réduit littéralement les chances des producteurs sénégalais de disposer, à la prochaine campagne de production agricole, des semences certifiées.

Pour cause, les techniciens et travailleurs de l'agriculture n'entendent pas céder, tant que l'Etat n'apporte pas des solutions de sortie de crise c'est-à-dire satisfaire en intégralité leurs revendications.

Ces travailleurs réclament, en effet, des primes de logement, de risque et de meilleures conditions de travail, afin de pouvoir mener à bien les missions qui leur sont confiées. Selon les dirigeants de la grève, le fait de pousser les décideurs jusqu'à leur dernier retranchement, découle de leurs comportements.

Car, plusieurs années déjà, ces mêmes revendications reviennent constamment et se soldent régulièrement par d'interminables mouvements d'humeur. Mais, jamais le gouvernement n'a essayé de prêter une oreille attentive aux revendications des travailleurs de l'agriculture.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.