Congo-Kinshasa: Lomami - Libération du maire de la ville de Kabinda

20 Février 2020

Le maire de la ville de Kabinda Joseph Kazadi Ngoyi a été libéré mercredi 19 février, après une journée de détention à la prison de Ludimbi. Selon lui, sa libération est le fruit de la politique prônée par le président de la République, Antoine Felix Tshisekedi et à Radio Okapi qui avait diffusé l'information de son arrestation.

« Je suis content et en même temps ravi parce que le Chef de l'Etat dans sa philosophie voudrait que le Congo soit un véritable Etat de droit. Les choses doivent changer. Le message que je peux lancer c'est dire grandement merci à la Radio Okapi. Ayant appris que le Maire a été arrêté, la Radio Okapi s'est impliquée totalement et le monde entier a été informé. Moi pendant mon arrestation, en prison je recevais les appels des amis qui sont aux Etats-Unis et Dubaï, partout au monde. Donc le message relayé par Radio Okapi a été aussi un combat qui entre dans le même cadre avec le combat du Chef de l'Etat qu'il est en train de mener pour l'Etat de droit », a-t-il soutenu.

Le maire de la ville de Kabinda avait été arrêté le mardi 18 février et transféré le même jour à la prison centrale de Ludimbi sur ordre du parquet près le tribunal de grande instance. Il était accusé d'outrage au gouverneur de province.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.