Afrique: Quand Lamine Ndiaye se souvient du TP Mazembe

Au Horoya depuis quelques mois, Lamine Ndiaye retrouve le plaisir des bancs. Et ce malgré la défaite dans le Clasico contre l'AS Kaloum (0-1).

Avant le champion de Guinée, Ndiaye a construit sa réputation notamment au TP Mazembe. Avec les Corbeaux, il a remporté la Ligue des champions CAF puis fini en finale du Mondial des clubs FIFA en 2010. Et les souvenirs de Lubumbashi ne sont pas toujours ceux qu'on attend.

« Quand j'ai joué mon premier classico à Lubumbashi, quand j'ai entendu des balles réelles, je me suis dit attend où j'ai mis les pieds... . C'est des matchs qu'il ne faut surtout pas perdre, tu peux être tué par un supporter, c'est une passion démesurée« , se rappelle le Sénégalais au micro de Football Factory.

« Une fois à Kinshasa on était mené 2-0 contre Vita, on égalise, on marque le troisième but mais l'arbitre dit je ne peux pas l'accorder parcequ'on va me tuer. C'est vrai s'il l'accorde c'est ça vie qui est en jeu« , ajoute Ndiaye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.