Cameroun: Un soldat aux arrêts à Bamenda

20 Février 2020

Un communiqué du ministre de le Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, signé hier mercredi, 19 février indique : «interpellé par une patrouille de la Base aérienne 501 qui traquait précisément un groupe de terroristes sécessionnistes, un véhicule de marque Toyota de type Tercel immatriculé NO 366 AB a pris la fuite après un refus d'obtempérer, obligeant la patrouille à se lancer à sa poursuite»

Selon ledit document, après une poursuite sur la voie publique, le véhicule va changer de cap malgré les sommations d'usage, avant de tenter une planque dans le parking du Saint Mary Catholic Hospital, lieu où un soldat ouvrira le feu en violation des règles d'engagement. «Le nommé Fuh Augustin né le 1er février 1971 à Bafut, conducteur du véhicule suspect sera mortellement atteint et le corps transporté à la morgue de l'Hôpital régional de Bamenda », renseigne le Mindef.

D'après lui, il ressort des premières constatations que le véhicule suspect avait aussi à son bord un blessé par balle à la jambe gauche il y a deux semaines sur l'axe Mbengwi/Bamenda, au cours d'une confrontation avec les forces de défense et de sécurité. « Il en a résulté une amputation de ladite jambe au Saint Mary Catholic Hospital », précise le communique. Ce dernier révèle par la suite que, le soldat auteur des coups de feu a été immédiatement mis aux arrêts à la compagnie de gendarmerie de Bamenda.

« L'enquête en flagrance commandée et aussitôt ouverte est en cours et la quintessence de ses conclusions pourrait être rendue publique en temps opportun », fait savoir Joseph Beti Assomo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.