Maroc: Une réunion à Rabat sur l'état d'avancement des travaux dans les stades de Fès

Une réunion a eu lieu, mardi au siège du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (Département jeunesse et sports), avec le président du directoire de la Société nationale de réalisation et de gestion des stades (SONARGES), consacrée à l'examen de tous les projets programmés et de l'état d'avancement des travaux dans les stades de la ville de Fès.

Selon un communiqué du département jeunesse et sports parvenu mercredi à la MAP, cette réunion s'inscrit dans le cadre de la mise à niveau des stades de haut niveau, qui peuvent accueillir d'importants événements sportifs.

Il s'agit de quatre projets prioritaires, notamment l'aménagement de la pelouse du complexe sportif de Fès, en particulier le stade officiel, et du terrain d'entraînement en gazon naturel, les travaux d'éclairage du terrain d'entraînement, l'aménagement des installations sous les gradins et l'équipement des gradins en de nouveaux sièges ainsi que des vestiaires, indique le communiqué.

Cette réunion a été l'occasion de souligner l'importance de ces projets, dont le coût s'élève à 55 millions de dirhams, et de relever le retard accusé dans le démarrage des travaux, dû à la demande des clubs locaux de Fès qui avaient insisté à ce que les travaux commencent après la fin du championnat national, a précisé la même source, rappelant que ces travaux ont démarré début juin 2019 au lieu de décembre 2018.

Concernant l'avancement des travaux de ces projets, le département a fait savoir que les trois premiers projets sont en phase de livraison finale, tandis que le projet d'équipement en sièges des gradins est en phase finale, en attendant de finir les formalités de concertation avec les parties concernées, notamment dans les domaines du sport, de territorialité ou de sécurité, afin de convenir du modèle optimal et approprié pour gérer l'afflux des spectateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.