Sénégal: PROVALE-CV - Plus de 4 milliards réservés à Diourbel

Diourbel — La région de Diourbel (centre) bénéficiera de 4,607 milliards FCFA sur les 80, 016 milliards représentant le montant global du Projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur (PROVALE-CV), a appris jeudi l'APS.

La révélation a été faite par Younoussa Mballo, le coordonnateur de ce projet qui ambitionne d'asseoir une croissance économique forte.

"C'est un projet d'environ 80, 016 milliards FCFA, mais Diourbel va bénéficier au moins de 11%, soit 4 milliards 607 FCFA", a-t-il dit au cours d'un atelier de lancement officiel des activités du PROVALE-CV dans la région de Diourbel.

Ce projet de cinq ans (2019-2024) intervient dans trois zones : la Casamance (Ziguinchor, Kolda, Sédhiou), le Bassin arachidier (Diourbel, Kaolack, Kaffrine, Fatick) et la zone des Niayes (une partie de Thiès).

Selon M. Mballo, "le financement sera essentiellement orienté vers la réalisation de périmètres", en particulier le développement de l'horticulture de façon générale, et le développement de l'aquaculture et d'autres secteurs.

Il va contribuer à asseoir une croissance économique forte, inclusive et durable, ainsi qu'à l'amélioration des conditions de vie des populations rurales.

"Chaque région a ses spécificités mais pour Diourbel, le potentiel horticole est énorme, et je pense que nous allons contribuer à la promotion et au développement de ce secteur", a dit le coordonnateur national du projet.

Le gouverneur de Diourbel, Gorgui Mbaye, a salué l'avènement de ce projet pour le développement de la région centre qui dispose selon lui d'un potentiel hydrique énorme.

"La valorisation des eaux dans le Baol est une problématique qui peut pousser à des interrogations mais nous avons un potentiel. Nous pouvons bâtir une chaîne de valeur autour de ce potentiel hydrique", a-t-il indiqué.

"Le projet est favorable au développement de périmètres et le bassin aquacole pour une autosuffisance et un approvisionnement correct du marché. Sur ce point, la demande est de loin très supérieure à l'offre", a dit le chef de l'exécutif régional.

En attendant l'identification prochaine des sites en rapport avec les acteurs et les collectivités sous la surveillance du comité régional de concertation, quelques réalisations ont été retenues pour la région de Diourbel.

Pour la modernisation des infrastructures de production, 100 hectares périmètres maraîchers seront aménagés, et un parc de vaccination réhabilité.

S'agissant des infrastructures de commercialisation, 10 km de piste de production seront réhabilitées ainsi que sept magasins de stockage de produits d'une capacité comprise entre 50 et 100 tonnes. Il est aussi prévu un magasin de conservation de produits maraîchers.

D'autres projets seront aussi déroulés dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles, compte non tenu de la mise en œuvre d'un plan de gestion environnemental et social (PGES).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.