Sénégal: Coopération - Les entreprises Japonaises veulent renforcer leurs investissements

20 Février 2020

La première édition du Comité Economique pour la Promotion de l'Investissement des entreprises Japonaises au Sénégal s'est tenue le 20 février 2020 à Dakar, sous la co-présidence d'Amadou Hott, ministre de l'Economie, du Plan, et de la Coopération et de Arai Tatsuo, Ambassadeur du Japon au Sénégal, à l'occasion de la visite de la mission japonaise conjointe public-privé pour la promotion des investissements en Afrique, dirigée par Nakatani Shinichi, vice-ministre parlementaire chargé des Affaires Etrangères du Japon, informe un communiqué conjoint, parvenu à notre rédaction.

Selon le texte, l'objectif du Comité est d'attirer plus d'investisseurs japonais au Sénégal, en facilitant la prise de décision pour la promotion de l'investissement du secteur privé japonais au Sénégal, en partenariat avec le secteur privé. Les deux parties veulent également résoudre les difficultés rencontrées, au cours de l'exécution des projets.

Durant la réunion de cette édition, alors la partie Japonaise a exprimé les difficultés et les préoccupations pour développer leurs affaires ou promouvoir les investissements, la partie Sénégalaise a expliqué les mesures à prendre afin d'améliorer l'environnement des affaires de manière à faciliter les activités en cours et la prise de décision d'investissement des entreprises japonaises, rapporte le communiqué.

Les deux parties ont pris la résolution de faire des efforts pour l'élargissement des activités des entreprises japonaises au Sénégal à travers la convocation régulière du comité et en encourageant des partenariats gagnant-gagnant avec le secteur privé local.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.