Cameroun: Affaire Bekolo Ebe - Prochaine étape, la Cour suprême

Déclaré non coupable du détournement de près de 343 millions de F au TCS, l'ancien recteur de l'université de Douala va se défendre face à l'accusation qui a saisi devant la haute juridiction.

Le Pr. Bruno Bekolo Ebe est désormais libéré d'une charge. L'accusation de détournement de 343 532 969 F qui pesait sur l'ancien recteur de l'université de Douala, n'a pas prospéré devant le Tribunal criminel spécial. Il a été déclaré non coupable par le collège de juges présidé par Emmanuel Ndjéré.

Désormais, Bruno Bekolo Ebe doit préparer sa défense face au ministère public qui s'est pourvu en cassation devant la Cour suprême. Disposant de 48 heures à compter du prononcer de cet arrêt, l'accusation s'est pourvue en cassation. Un autre round du match va s'ouvrir devant la section spécialisée de la Cour suprême. En effet, cette procédure opposait l'Etat du Cameroun représenté par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) et l'université de Douala, à l'ancien recteur de l'université de Douala.

Il était reproché à Bruno Bekolo Ebe le prélèvement et le non reversement des cotisations sociales du personnel de l'université de Douala entre 2003 et 2012. Le montant a été évalué à 343,532 millions de F. Dans l'arrêt pris le 31 janvier dernier, les juges ont estimé que le rôle de l'ancien recteur, en tant qu'ordonnateur, n'a pas été démontré. Le principe de la séparation des fonctions d'ordonnateur et de comptable l'éloigne ainsi du soupçon que l'accusation avait à son égard. Impliqué dans un autre dossier en justice, NBruno Bekolo Ebe reste en détention provisoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.