Cameroun: Gestion des déchets - Les entreprises de Douala sensibilisées

Un atelier sur la gestion durable de la chaîne de valeur bois-énergie tenu mardi à Douala.

La zone industrielle Magzi Bassa a connu une certaine effervescence ce mardi 18 février à la faveur de l'atelier de sensibilisation sur la gestion durable de la chaîne de valeur bois-énergie conduit par le Centre de Recherche forestière internationale (Cifor). Cet atelier rentrait dans le cadre de la gestion collective des déchets des entreprises et de l'environnement de la zone industrielle Magzi Bassa, avec la participation de « Entreprises Zone industrielle Magzi Bassa (Ezimba) ».

Objectifs visés, selon le secrétaire général de Ezimba, Jacques Duclos Kengne, amener les entreprises de cette zone industrielle à mobiliser leurs efforts, créer une synergie pour devenir plus propres et moins polluantes. Au menu, le rôle de chaque institution pour une chaîne de valeur bois-énergie rentable et durable dans le Wouri. Pour Mathieu Désiré Ambassa, directeur Magzi de la zone industrielle Bassa, l'appui du Cifor offre une occasion pour les entreprises et la Magzi de cerner le cadre global de gestion des déchets, de protection de l'environnement, du recyclage de la filière industrie-bois et de la production du charbon pour qu'à terme, la zone industrielle Magzi Bassa soit propre et parvienne à un niveau zéro de pollution.

La transformation des déchets devant être une opportunité pour les entreprises. Occasion pour Dr Awono du Cifor d'insister sur le rôle que doivent jouer les entreprises sur la régulation climatique et l'écosystème. Elles doivent arriver à une gestion des compromis entre les impacts sociaux et écologiques. Par une gouvernance sauvegardant les intérêts de tous les acteurs intervenant dans la gestion efficace de la ressource forestière. Une réflexion doit être menée à cet effet par les entreprises sur la transformation du bois, avec par exemple la sciure pour la production des briquettes. Elles peuvent également se mettre ensemble pour gérer la biomasse, ce qui soulagerait les ménages et diminuerait la pression sur l'exploitation de nos forêts.

En développant leurs connaissances pour comprendre les enjeux et les défis, définir les options par l'approche participative, travailler avec les communautés pour trouver des solutions adaptées à leur contexte et s'engager à être éco-citoyennes pour garantir des lendemains meilleurs. Chacun des représentants des entreprises, au terme de l'atelier, s'est engagé à être un ambassadeur, à transmettre et montrer l'intérêt qu'il y a à adopter la démarche prescrite par le Cifor sur la gestion durable de la chaîne de valeur bois-énergie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.