Angola: Plus de cinq mille présumés retraités éliminés de la Caisse Sociale des FAA

Lobito (Angola) — Au moins cinq mille cinq cents présumés retraités de la Caisse Sociale des Forces Armées, à Benguela, ont été éliminés du système, pour s'être absentés lors de l'enregistrement et de la preuve de la vie, a informé mercredi, le ministre de la Défense, Salviano de Jesus Sequeira

Traçant le bilan de sa visite de 48 heures dans la province, le gouvernant a indiqué que le système d'intégration des retraités avait été achevé en décembre 2019 et que, par conséquent, le cas des «fantômes» est complètement dépassé.

"Toute réclamation que quelqu'un veut soumettre à la Caisse Sociale doit être rigoureusement documentée, sinon elle sera rejetée", a averti le ministre.

En ce qui concerne l'unité régionale centrale de la Compagnie des aérodromes et des routes (Aerovia E.P.), il a informé qu'il était confronté à certains problèmes et, par conséquent, il fallait équilibrer les dépenses et les revenus.

Salviano de Jesus Sequeira a également visité la base aérienne de Catumbela, où il a noté l'effort de son commandement, pour maintenir les moyens de combat prêts, malgré les difficultés que l'unité a connues récemment.

Concernant la Base navale de Lobito, il a estimé que «cette unité a été gravement endommagée en temps de guerre, car les scénarios de combat étaient essentiellement terrestres», mais il a également indiqué qu'il existe un plan de modernisation pour les années à venir.

À l'Académie de l'Armée, il a constaté le degré de discipline mis en œuvre par son leadership et le nouveau cours des cadets qui débutera dans quelques jours.

Le ministre a fait savoir que, pour cette année, le budget de la Défense "est assez maigre" pour répondre aux besoins de chacune des trois branches des Forces armées.

Pour minimiser certains coûts, il a ajouté que las FAA devraient trouver des alternatives, basées sur la créativité, comme par exemple les affaires dans le secteur agricole et l'élevage, afin d'aider à nourrir les troupes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.