Angola: Le Gouvernement angolais investit 100 millions de dollars pour le repeuplement animal

Camabatela — Cent millions de dollars est le montant que le Gouvernement angolais investira dans l'achat de bétail pour le repeuplement d'animaux sur le plateau de Camabatela, une région qui couvre une partie de provinces de Cuanza Norte, Uíge et Malanje.

C'est ce qu'a annoncé mercredi à Cambatela, dans le district d'Ambaca (Cuanza Norte), le directeur général adjoint en charge du domaine technique de l'Institut du service vétérinaire, Henrique Gimi.

Cette somme résulte du payement d'une dette contractée par la République du Tchad, estimée à 100 millions de dollars, mais convertie en fourniture d'animaux en Angola, a-t-i expliqué.

Pour couvrir cette dette, le Tchad fournira à l'Angola, pour une période de dix ans, 75.000 têtes de bétail. Ainsi, le premier lot composé de 4.500 têtes, arrivera sur le plateau de Camabatela vers la fin du mois de février, a-t-il précisé.

Pour ce fait, le responsable avec une équipe technique se sont employés à améliorer les conditions de zoo-sanitaires des fermes agropastorale, alors prévues pour l'accueil du bétail en provenance du Tchad.

Outre les 100 millions de dollars, le Royaume-Uni disposera un financement estimé à 72 millions de dollars pour la reproduction animale sur ce plateau.

Le programme prévoit la construction d'infrastructures pour accueillir des foires aux enchères de bétail, ainsi qu'un soutien technique aux fermiers et éleveurs de la région.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.