Angola: Le PR dévalorise la critique du modèle d'élection par liste

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a estimé jeudi que la critique de l'opposition sur le modèle de l'élection du titulaire du Pouvoir exécutif était un faux problème.

Le Chef de l'Etat angolais réagissait aux appels de l'opposition à la révision de la Constitution du pays, pour introduire le modèle d'élection directe du Président de la République, au lieu de l'actuel, dans lequel la tête de liste du parti le plus voté est élu.

Avant de se rendre à Gatuna / Katuna, près de la frontière entre le Rwanda et l'Ouganda, pour participer au sommet sur ces deux pays, João Lourenço a rappelé que les députés avaient également été élus sur des listes de partis soumises à la Cour constitutionnelle.

Il a souligné qu'"aucun député ne se vante de mener une campagne électorale, seul, sans intégrer une liste partisane, et que, par son propre mérite, il a gagné le droit d'être député".

L'homme d'État angolais a ajouté qu'il ne se souvenait pas avoir vu de bulletins de vote avec des noms individuels de députés, donnant aux électeurs la possibilité de choisir.

"Les électeurs ont choisi les partis politiques et non des gens", a-t-il expliqué, rappelant que la Constitution de la République avait été approuvée en 2010 par l'Assemblée nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.