Sénégal: Le taux de transformation des produits agricoles inférieur à 30%

Kaffrine — Le taux de transformation des produits agricoles au Sénégal est inférieur à 30%, a révélé jeudi le directeur des petites et moyennes industries au ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries, Eladji Djily Mbaye Lo.

"Le Sénégal a un grand potentiel en matière d'agriculture. Mais ce potentiel reste insuffisamment exploité. Nous avons un faible taux de transformation des produits agricoles [... ]. Au Sénégal, le taux de transformation des produits agricoles est à moins de 30%", a-t-il fait remarquer.

Il s'exprimait en marge d'un comité régional de développement (CRD) axé sur la présentation du projet agropole centre aux acteurs agricoles de la région de Kaffrine.

Présidée par l'adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé des affaires administratives, Abou Bâ, la rencontre a enregistré la présence des élus locaux, des autorités administratives et des chefs de service.

"Le projet agropole consiste à établir un lien entre le secteur agricole et l'industrie. Il veut que l'agriculture et l'industrie puissent être les moteurs de développement du Sénégal", a expliqué Eladji Djily Mbaye Lo, coordonnateur de l'unité de coordination du projet agropole.

"Nous allons travailler sur la transformation des produits agricoles pour diminuer les importations de produits agro-alimentaires qui pèsent sur la balance commerciale du pays. Nous allons aussi ajouter de la valeur aux exportations du Sénégal", a-t-il poursuivi.

Il a indiqué que le Sénégal a travaillé à la relance du projet agropole centre et sa mise en œuvre, "après la mise en place de l'agropole sud qui a reçu le financement de partenaires techniques et financiers, comme la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement".

"Nous allons faire une structuration participative de ce projet agropole", a encore dit le directeur des petites et moyennes industries.

Il a rappelé que les filières prioritaires qui seront mises dans ce projet, sont, entre autres, les céréales, le sel et le lait.

Il précise que le coût du projet agropole centre va s'élever à plus de 170 milliards de francs CFA. Il signale que la coopération technique belge a déjà mis 15 milliards de francs CFA dans le projet.

"Cette réunion a permis d'informer les acteurs de la région de Kaffrine des objectifs du projet mais également des différentes étapes, à savoir les études de faisabilité, les ateliers de structuration, entre autres", a expliqué Eladji Djily Mbaye Lo.

"Nous voulons que les acteurs de la région se préparent à la mise en place de l'agropole et qu'ils puissent accueillir l'infrastructure. Ces acteurs vont former les populations, afin qu'elles puissent bénéficier au maximum des opportunités que va offrir l'agropole", a-t-il ajouté.

Selon Eladji Djily Mbaye Lo, le projet agropole va générer dans la zone centre plus de 14.000 emplois directs, plus de 35.000 emplois indirects et toucher en tout plus de deux millions de personnes.

Il a invité les collectivités locales de la région de Kaffrine à plus d'engagement pour sa réussite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.