Algérie: Le ministère des Transports appelle le PNC d'Air Algérie à "l'arrêt immédiat" de la grève

Alger — Le ministère des Transports et des Travaux publics a appelé, jeudi, le personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne Air Algérie, en grève depuis lundi dernier, au respect des décisions de la justice et à l'arrêt "immédiat" de leur mouvement.

"Nous appelons au respect de la décision de justice qui a qualifié cette grève d'illégale et à la cessation immédiate de ce mouvement (grève du PNC), en faisant prévaloir la sagesse et le dialogue", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le ministère des Transports a affirmé "qu'il sera procédé à l'examen des motifs de cette grève, à la définition des responsabilités et à la prise des mesures adéquates à l'encontre des auteurs de cette situation inacceptable".Après avoir rappelé le droit à la grève garanti par la Constitution et les lois de la République, le ministère a mis l'accent sur l'impératif d'exercer ce droit conformément aux dispositions prévues dans les règlements en vigueur."La grève ne doit pas être un motif pour porter préjudice aux intérêts des parties concernées", a-t-il estimé.

Il a souligné les retombées de ce mouvement de protestation sur les citoyens, en ce sens qu'elles vont à l'encontre de leurs intérêts et leur causent "de grands désagréments".La grève enclenchée par le PNC depuis lundi dernier avait causé l'annulation et le retard de plusieurs vols internationaux et locaux programmés.

Le Syndicat National du Personnel Navigant Commercial Algérien (SNPNCA) avait annoncé que les revendications des PNC ne sont pas d'ordre matériel, mais d'ordre social pour l'amélioration des conditions de travail et la gestion des ressources humaines et des équipements, outre la répartition d'un volume horaire juste en termes des programmes mensuels pour chaque employé du PNC.En revanche, Air Algérie avait affirmé dans un communiqué que les revendications de ce syndicat "sont principalement salariales".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.