Sahara Occidental: Polisario - "Le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental

Bruxelles — Oubi Bouchraya, membre du Secrétariat national du Front Polisario, chargé de l'Europe et l'Union européenne (UE), a rappelé jeudi que le Maroc n'est qu'une "puissance militaire occupante" du Sahara occidental.

"Le Maroc n'a autre statut qu'une puissance militaire occupante du territoire longtemps affirmé par l'Assemblée générale ainsi que le Conseil de sécurité de l'ONU et réaffirmé récemment par les arrêts de la Cour de justice de l'UE en 2016 et 2018", a précisé Oubi Bouchraya.

Il réagissait à des propos du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, selon lesquels "l'accès et les conditions d'entrée dans un territoire non autonome tel que le Sahara occidental sont déterminés par 'les autorités administrantes du territoire'".

Dans une déclaration de presse, Oubi Bouchraya expliqué, que tout en rappelant, le soutien de l'UE aux efforts de l'ONU pour le règlement de la question du Sahara occidental, M. Borrell a terminé sa réponse à une question parlementaire et au nom de la Commission Européenne datée du 18 Février 2020, par "un nouveau dérapage en affirmant que l'accès et les conditions d'entrée dans un territoire non autonome tel que le Sahara occidental sont déterminées par 'les autorités administrantes du territoire'".

"Ce paragraphe contient deux affirmations "erronées, contraires au droit international et européen et trahit les obligations de l'UE en matière des droits de l'homme", a regretté Oubi Bouchraya, ajoutant que "le Maroc occupe le Sahara occidental et son statut est celui d'une puissance d'occupation, devant respecter la IVème Convention de Genève".M. Borrell, ajouté le responsable sahraoui, "contredit les décisions prises par l'Union européenne avec les accords d'extension" de 2019, contestés par le Front Polisario devant le Tribunal de l'Union européenne.

"En effet si l'Union européenne a décidé de ce procédé 'd'extension', c'est justement parce que le Maroc n'a aucun statut, et surtout pas celui de puissance administrante, lui permettait d'exploiter les ressources du territoire du Sahara occidental", a-t-il soutenu."La volonté européenne partout affirmée d'œuvrer en faveur de la paix et suivant les règles du droit international, devrait plutôt inviter son Haut Représentant à modérer ses choquantes amitiés marocaines et l'engager à formuler pour l'UE une position équilibrée qui lui donne les moyens de peser pour le règlement politique du conflit du Sahara occidental conforme aux résolutions de l'ONU et en suivant l'esprit des différents arrêts et recommandations de la CJUE en ce domaine", a conclu Oubi Bouchraya.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.