Angola: L'Exécutif veut des manuels gratuits pour les écoles privées

Luanda — L'Exécutif devrait étendre la gratuité des manuels scolaires dans l'enseignement primaire aux institutions publics-privées et privées, dans le cadre de la Proposition de modification de la loi de base du système d'éducation et d'enseignement.

La proposition susmentionnée, qui modifie la loi n ° 17/16 du 7 octobre - Loi fondamentale du système d'éducation et d'enseignement, a été approuvée jeudi, dans la généralité, à l'Assemblée nationale, avec 150 voix pour, aucune contre et aucune abstention.

À l'occasion, la ministre de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation, Maria do Rosário Bragança Sambo, a indiqué qu'il était important d'étendre la gratuité des manuels scolaires dans l'enseignement primaire aux institutions publics-privées pour soutenir la réussite scolaire des étudiants de ce niveau l'enseignement. Enseignement supérieur Concernant l'enseignement supérieur, la gouvernante a dit que la Proposition de loi clarifie mieux l'enseignement universitaire et polytechnique, attirant l'attention sur le fait que l'enseignement polytechnique est davantage axé sur la formation liée aux territoires, au marché de travail et aux entreprises.

Elle a précisé que l'enseignement polytechnique accordait plus de poids à l'ingénierie et aux technologies en raison de l'importance de ces domaines dans le développement du pays.

La gouvernante a ajouté que du point de vue de l'impact social, le projet de loi propose de répondre à la nécessité de mettre à jour le principal instrument de gestion de ce système, en ce qui concerne la clarification de la structure de ses différents sous-systèmes d'enseignement, ce qui contribue à une meilleure gestion et articulation.

Maria do Rosário Sambo a souligné que cette hypothèse devrait stimuler la participation des établissements d'enseignement au développement des communautés dans lesquelles ils sont intégrés.

Une plus grande attention aux enfants d'âge préscolaire

À son tour, le député du MPLA, Paulo de Carvalho, a salué la clarification de la structure du sous-système d'éducation préscolaire.

Il a fait valoir qu'une plus grande attention devrait être accordée à l'éducation préscolaire, étant donné l'importance de renforcer la formation des nouvelles générations.

Le député, qui est également sociologue, a indiqué que, d'après l'enquête qu'il avait menée auprès des ménages de Luanda en octobre 2016, il avait conclu que 58% des personnes interrogées avaient une évaluation négative du mono-enseignement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.