Congo-Brazzaville: Quentin Moyascko - « Le prochain album, c'est Le secret de ce temps »

Quentin Moyascko, dit le grand Moïse, et son orchestre Extra Musica international ont, semble-t-il, l'inspiration fertile. Il annonce, en effet, quatre albums en préparation dont celui au titre un peu philosophique, « Le secret de ce temps », promis pour bientôt. Dans cette interview l'ancien sociétaire du grand Extra Musica évoque les tournés et concerts sans oublier les prochaines dates du groupe.

Il y a un moment qu'on n'a plus entendu parler d'Extra-Musica international. Que se passe-t-il ?

"Le secret de ce temps" ne me permet pas de parler et j'attends le grand moment pour le faire. Mais entre temps, j'étais en tournée en Europe, aux Etats-Unis. Je suis rentré au pays grâce à la société Total Congo qui fêtait ses 60 ans. Ils m'ont invité à leur soirée le 6 décembre 2019 à Pointe-Noire.

Sur quoi a porté votre tournée ?

Celle des Etats-Unis s'est passée en 2018. C'était pour une production organisée par une association, le 24 août où j'ai joué pour l'élection Miss Brazza là-bas et en Europe j'ai fait beaucoup de concerts en Italie, en Belgique, en Hollande, en France dont le plus grand était celui du 21 décembre 2018, dans la salle mythique Le Millénaire et en Suisse sur l'invitation de l'ex-première dame de la Côte d'Ivoire.

Pouvez-vous nous parler de l'album "Le secret de ce temps" ?

Effectivement, le prochain album c'est "Le secret de ce temps". Si j'ai choisi ce temps mort vous allez le comprendre après la sortie de l'album. Il contient plusieurs variétés de musique comme j'ai toujours l'habitude de le faire, avec cette base de la rumba grâce à laquelle j'ai fait des voyages à travers plusieurs mélodies. J'ai fait intervenir plusieurs styles basés beaucoup plus sur le folklore de mon pays ; j'ai ramené un folklore beaucoup plus ouvert au niveau mondial. Je pense que beaucoup vont se retrouver à travers les différents albums que j'ai réalisés. Le premier qui sortira, c'est l'album du groupe, après s'en suivront d'autres albums dans lesquels j'ai revisité le répertoire d'Extra-Musica, une sorte de pot pourri avec l'autorisation des auteurs de titres choisis.

Pour la majorité, ils ont chanté aussi dans leurs propres titres. Ça va faire plaisir au public, car j'ai chanté avec Papy Bastin, Oxygène, Hermann Ngassacky, Arafat, Doudou Copa, Kila Mbongo, Abylissi, Papy Jha et tous les autres. Tous les anciens ont participé, c'est ma plus grande joie. En dehors de cale, il y a un album beaucoup plus acoustique et un autre où j'ai revisité les folklores de mon pays mais, ramené dans l'esprit jazzic.

Vous avez les sociétés au Congo et en Europe. Comment vous vous organisez avec ces artistes musiciens?

Je suis toujours accompagné de mes musiciens. Pour les prochaines tournées, je serai avec ceux de Brazzaville et de Pointe-Noire. J'ai plusieurs groupes. J'ai mon premier groupe à Brazzaville, le deuxième à Pointe-Noire et deux formations à Paris et une autre petite aux Etats-Unis.

Est-ce que cette façon de faire arrange vos artistes musiciens locaux ?

Dans les albums qui sortent chacun a participé. Les tournées vont arriver... Ceux qui sont en Europe, je les amène quand il est question des urgences mais quand ce sont des programmations, je vais avec les artistes musiciens de Brazzaville ou de Pointe-Noire, surtout quand il y a des festivals. Aujourd'hui, ceux qui sont à l'hexagone, travaillent et ont des contrats à durée indéterminée. Ils n'ont plus le temps pour jouer. Donc, mes musiciens de Brazzaville/ Pointe-Noire sont plus disponibles pour des tournées.

Pour terminer, comment se présente l'avenir du groupe ?

Tout s'annonce bien. Nous sommes en train de finaliser les albums. Nous allons finaliser les mixages, les masterings et ces albums seront disponibles par vague. On a une tournée à Cotonou et Portonovo au Benin. Nous avons aussi une tournée en Côte d'Ivoire sur invitation de Chico Lacoste, notre promoteur là-bas.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.