Madagascar: ITM 2020 - L'Inde, nouvelle manne pour le tourisme

Clin d'œil aux touristes indiens dont le gouvernement a répondu favorablement à l'invitation de Madagascar, en tant que pays invité d'honneur du salon International Tourism Fair -Madagascar (ITM) pour sa neuvième édition.

L'événement, qui en est à sa neuvième édition, lorgne ainsi sur les quelques cinquante millions d'Indiens qui devraient voyager à l'international pour cette année selon les chiffres de l'organisation mondiale du tourisme (UNTWO). « L'année dernière, plus de cent mille touristes indiens ont visités l'île Maurice, plus de cent vingt mille sont allés en Afrique du Sud sans parler de la Tanzanie qui a enregistré plus de quatre vingt-neuf mille visites de touristes indiens.

Alors pourquoi pas la Grande île ? », lance Boda Narijao, président du conseil d'administration de l'office national du tourisme de Madagascar, hier à Ivato lors de l'organisation d'une rencontre B2B entre une vingtaine de professionnel Indiens et les opérateurs malgache. Ceci faisant suite aux actions de l'ONTM l'année dernière, où une délégation de professionnels du tourisme malgache est allée à la rencontre des Tours Opérateurs et Agences de voyages indiens dans quatre villes, à savoir New Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai.

Madagascar veut aussi sa part du gâteau oriental pour booster ses performances pour cette année. Sachant que le flux touristique vers la Chine, principal pays récepteur des touristes indiens à hauteur de 65%, est un peu mise à mal ces derniers temps avec la menace du corona virus, les quelques millions d'Indiens qui voyageront à l'international, pour cette année, penchent plutôt pour d'autres destinations.

Opportunisme

« Un mal pour un bien diront certains. Dans la mesure où le désistement vers la destination Chine constitue une énorme opportunité pour nous, opérateurs africains. Il s'agit maintenant d'assurer un niveau de service et d'accueil digne de cette manne », argue un opérateur, présent à Ivato, souhaitant garder l'anonymat. La promotion de la destination Madagascar vers l'Inde, l'Asie, l'Europe de l'Est et l'Afrique entre ainsi dans la stratégie de développement de nouveau marché lancée par l'ONTM.

La saisonnalité du tourisme indien est particulièrement intéressante, car en dehors de la période dite de haute saison, les touristes indiens voyagent d'avril à juin, dans le cadre des vacances d'été en Inde, et de septembre à décembre pendant la période de fêtes. Un fait qui profitera aux opérateurs touristiques locaux qui pourront alors surfer sur cette vague en période de basse saison. En outre, le renforcement des dessertes entre les deux pays est aussi envisagé. « Un vol direct, opéré par la compagnie nationale, sera mis en place à partir du mois de juin.

Le tourisme est important. C'est un volet économique qui compte beaucoup. Nous allons tout faire pour qu'il se développe en impulsant sur le secteur aérien. Pour faciliter la venue de touristes à Madagascar, il y a le développement de plusieurs lignes aériennes. Différents vols relient Antananarivo à des villes de l'Inde dont Mumbai », souligne Abhay Khumar, ambassadeur de l'Inde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.