Madagascar: Spectacle - « Sakasaka » fera son cirque à Antsiranana

Ces trois clowns seront attendus à Diégo-Suarez le 26 février prochain."Sakasaka" de la compagnie Zolobe offrira un spectacle à l'Alliance française de Diégo-Suarez le 26 février à partir du 19 heures. Jacquelin Jaozafy et ses compagnons feront rire le public avec leurs visages hyper maquillés

Ce premier spectacle utilise un registre muet qui met en avant les mouvements du corps et la musique ainsi que le bruitage pour véhiculer les émotions et la dramaturgie et les nombreuses tournées auprès de public multiculturel et de toutes les catégories sociales, nous ont confirmé l'extrême lisibilité de ces choix.

Le travail d'écriture s'est fait en équipe autour d'improvisations préparées et d'écriture sur table. « Sakasaka » qui signifie l'assoiffé en malgache du Nord de l'île a pour thème principal l'eau. L'eau ressource limitée et chère, échangée parcimonieusement. L'eau source de joie et d'un grain de folie. L'eau qui mouille et qui provoque rires et conflits. L'eau source de propreté, l'eau qui nettoie et qui purifie. L'eau nécessaire à la vie. Avec le regard naïf, sincère et généreux du clown, « Sakasaka » nous invite à explorer cet enjeu fondamental pour la survie qu'est l'eau, enjeu qui amène les humains à réaliser le meilleur comme le pire. Avec une approche simple et décalée, ces trois clowns, poètes en mouvement, nous amènent à voir sans complaisance notre difficulté à exister, à vivre. Ils se font alors miroir de notre propre humanité. La danse et la musique, disciplines artistiques au cœur de la culture malgache, renforcent le discours gestuel.

C'est en 2010, lors d'un voyage à Madagascar de Julien Delime que tout commence lors de sa rencontre avec les artistes de la compagnie Zolobe. Il s'ensuit entre 2011 et 2013, une série de formation et de résidence autour du clown. « Mon premier voyage à Madagascar était en septembre 2010. Depuis, je suis venu plus de 10 fois sur la Grande Île et ai collaboré avec de nombreuses compagnies malagasy. Le but est de faire découvrir l'art du clown dans tous les pays et de mettre des projets de pédagogie et de réalisation de spectacles clownesques avec chaque compagnie internationale avec lesquelles je collabore.

Je travaille actuellement en Chine, au Groenland, au Costa Rica et à Madagascar outre les nombreux projets sur le territoire français . Je travaille avec les Zolobe depuis 2010. J'ai été leur formateur pour l'art du clown en collaboration avec un metteur en scène de France. J'ai écrit et mis en scène leur premier spectacle de clown et musique qui s'appelle Zarazarao Face au succès de ce spectacle les Zolobe ont fait appel à moi pour mettre en scène leur second spectacle que nous avons appelé Sakasaka . J'ai fondé ma propre association qui s'appelle le CRAAC ou le Centre de Recherche Artistique d'Anthropologie du Clown». explique Julien Delime.

De ce travail naît le spectacle « Zarazarao » pour trois clowns et deux musiciens. Il est co-produit par la compagnie Matapeste (compagnie professionnelle française travaillant sur le clown depuis 40 ans) en partenariat avec l'Institut Français de Madagascar à Antananarivo et l'Alliance Française de Diégo-Suarez. Ce spectacle a depuis été joué plus de 300 fois à Madagascar, à la Réunion, en France métropolitaine et même jusqu'en Suède (dossier de diffusion ci-joint).

Forts de cette expérience professionnelle acquise avec le spectacle « Zarazarao », les comédiens et musiciens désirent poursuivre l'exploration de l'art du clown dans un registre humaniste et multiculturel. C'est ainsi qu'est né notre nouveau spectacle « Sakasaka ». Les clowns : Jacquelin Jaozafy, Bezandry Riler, Ridel Bezara, Mohamad Saidy Les musiciens : Hervé Randriamanana, Vagnonjara. A la mise en scène : Julien Delime avec l'appui de Pavel.Après sa tournée dans la ville d'Antsiranana, "Sakasaka" s'envolera pour Abidjan pour représenter la Grande Île lors de la Rencontre Interculturelle du Cirque Abidjan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.