Madagascar: Réfection des Routes de Tana - Qualité des infrastructures, fortement exigée par le MATP

Prévue hier, la réception provisoire des routes de Tana sur les axes RN2 et RN3 est reportée, car des imperfections doivent être corrigées, selon l'équipe du MATP.Plusieurs réserves majeures ont été imposées par l'équipe du MATP (Ministère de l'Aménagement et des Travaux Publics), lors de la visite pour la réception provisoire des routes d'Antananarivo sur les axes RN2 et RN3.

Les travaux de réhabilitation des routes sont achevés pour les sorties vers la RN2 et la RN3. La réception provisoire devait se faire hier, mais les résultats n'ont pas été prononcés. En effet, une visite des infrastructures a été organisée, avec la participation des techniciens du MATP, des représentants l'Agence Routière de Madagascar (ARM), de la Mission de contrôle et de Colas, société en charge de la réalisation des travaux. « Nous avons émis des réserves majeures, car il y a des imperfections au niveau de la chaussée, des trottoirs et de certains infrastructures d'assainissement. Un délai a donc été accordé à l'entreprise en charge des travaux, pour rectifier ces anomalies.

Elle pourra, par la suite, demander à la Mission de Contrôle, la levée de ces réserves », a indiqué l'équipe représentant l'Etat, lors de la visite des infrastructures réhabilitées. D'après les explications, les points les plus marquants, concernant ces imperfections se situent, pour la RN2 au niveau de Besarety sur la chaussée bétonnée, et du côté d'Ampasampito pour les infrastructures d'assainissement et les trottoirs. En ce qui concerne la RN3, les réserves concernent également la chaussée bétonnée à Sabotsy Namehana, ainsi que du côté d'Ambatomainty et Amboditsiry.

Exigeant. Les documents relatifs au projet indiquent une reconstruction totale des structures de la chaussée. Pour le MATP, la qualité des infrastructures s'impose, comme il s'agit d'un investissement à long terme. A noter que le projet de réfection des routes de Tana a bénéficié d'un financement de la BEI (Banque Européenne d'Investissement) de 40 millions d'euros, soit environ 160 milliards d'ariary. Si l'ensemble du projet concerne des routes d'une longueur totale de 47 km, le lot 01 visité hier comprend des infrastructures routières de 15 km.

Les travaux concernent entre autres, le curage de dalot et buse, le rabotage de l'ancienne chaussée, la mise en place de béton bitumineux, la maçonnerie de moellons et la reconstruction des bordures de routes. Dans la réalisation de ces travaux, le MATP se montre très exigeant sur la qualité, car l'objectif, selon ce ministère, est de construire des infrastructures durables et aux normes, dans le cadre de la réalisation des "Velirano" du président Andry Rajoelina.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.