Congo-Kinshasa: UNIKIN - L'incertitude plane !

A l'Université de Kinshasa, le compte à rebours a commencé. Mais, c'est un compte à rebours chargé de lourdes hypothèques qui pèsent sur la « rentrée » annoncée par le Ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire et prévue, selon Thomas Luhaka, pour ce lundi 24 février.

A trois jours de la date « fatidique », un silence radio inquiétant est observé au ministère. Le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, a bien effectué le déplacement du campus et visité les résidences des étudiants, inaugurant par la même occasion, le début de la réhabilitation des résidences universitaires. Un délai de huit mois avait été avancé pour l'achèvement des travaux. Mais, des étudiants seraient progressivement relogés à l'issue d'une identification rigoureuse. Priorité serait accordée, par conséquent, aux étudiants et étudiantes venus des provinces et de l'étranger.

Malgré tout, les observateurs restent sceptiques, quant au respect du calendrier de la rentrée selon le ministre de l'ESU. Ils font valoir qu'à trois jours de la date du 24 février, l'identification n'a pas débuté. Les salles d'études et les bureaux saccagés lors des violences des 6 et 7 janvier, n'ont pas été remis en état de recevoir étudiants et personnels administratifs.

De plus, une solution n'a pas été trouvée à la revendication majeure des étudiants à la base du soulèvement du début du mois de janvier, à savoir : la révision à la baisse des frais d'études et connexes.

Le corps enseignant n'émet pas, non plus, sur la même longueur d'onde. D'une part, l'appel du secrétaire général académiques invitant les étudiants à se faire identifier et de l'autre, l'Association des professeurs qui élève une protestation et met en garde les étudiants qui seraient tentés de répondre au message du SG académique.

L'APUKIN campe sur ses positions : la récupération du "trop perçu" lors du prélèvement de 15% de l'impôt professionnel sur les rémunérations (IPR) qu'ils jugent excessif et à la limite, sa suppression pure et simple.

Tous ces facteurs, mis ensemble, laissent présager une journée du 24 février agitée sur la "Colline inspirée".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.