Congo-Kinshasa: SOCODA - Le duo Nyoka Longo et Michel Agu s'engagent pour la digitalisation du système

Bilan et perspectives pour la Société Congolaise des Droits d'Auteurs et Droits Voisins, « SOCODA COOP-C.A » et refondation des textes organiques pour garantir le bon fonctionnement de la structure. Tel est l'objet de la grande retraite qui a mis en quarantaine pendant deux jours d'affilée les membres du Conseil d'Administration de la SOCODA, loin du Centre-Ville de Kinshasa.

Sous la conduite de Joseph- Roger Nyoka Longo, Président du Conseil d'Administration (PCA), la majorité des administrateurs se sont retrouvés pour réfléchir et produire des nouveaux textes qui jadis lui faisaient défaut.

Sans texte, il est difficile pour une entreprise de fonctionner convenablement. Cet atelier de réflexion vise à redynamiser le travail de droit d'auteur en RDC et surtout de doter la SOCODA des documents pilotes afin de lui permettre de bien mener sa mission.

Nyoka Longo, PCA/Socoda

«Une société ne peut pas bien fonctionner si les textes ne sont pas adaptés. Nous avons également discuté les différents projets que notre Coopérative devra entreprendre cette année pour l'intérêt des artistes, en général. Car, nous avons besoin de signer des contrats de réciprocité avec d'autres structures sœurs dans le monde afin de booster ce qui est le droit étranger à l'aide de la nouvelle technologie. Il est anormal qu'un artiste n'arrive pas à vivre de ses œuvres dans un pays de plus de 80 millions d'habitants, comme le nôtre », a déclaré Nyoka Longo.

Au cours de la rencontre, les membres du Conseil d'administration ont amendé et adopté les différents textes qui définissent les grands axes et quelques orientations à respecter pour la bonne marche de la Société.

Pour Michel AGU, cette nouvelle politique de redynamisation apportera inéluctablement un changement positif par rapport à la mission principale de la SOCODA. «Notre vision est de travailler et surtout de mobiliser encore des ressources en terme de perception pour l'amélioration des conditions de vie des créateurs des œuvres de l'esprit en RDC», a rassuré le Directeur Général de la SOCODA COOP C.A.

Bientôt un contrat avec une firme nigériane

Avant cette retraite, renseigne-t-on, Nyoka Longo et Michel AGU ont échangé avec le ministre de la Culture et des Arts sur un projet de partenariat avec la société nigériane « ALLMADE », sur la digitalisation du système de gestion des droits d'auteur en RDC.

L'objectif de la SOCODA est de rendre plus efficace la société, en se conformément aux normes et standards internationaux dans le domaine du numérique.

Ce qui nécessite la signature pour bientôt d'un protocole d'accord avec ALLMADE afin de permettre à la structure congolaise de recourir à une expertise avérée en matière de digital et rendre sa gestion encore plus rationnelle.

Très bénéfique pour la SOCODA, ce partenariat apportera le changement dans le social de ses ayants- droit. « Comme nous venons de quitter l'ancien système mécanique pour le numérique, je pense que la Socoda va, dans les tout prochains jours, être outillée avec le système digital afin de bien contrôler et scanner tous les assujettis (les chaînes te télévisions, les dancings club, restaurant... ). Vraiment, nous sommes très engagés à digitaliser notre système pour mieux percevoir le droit à travers le pays », a révélé Nyoka Longo.

Signalons que l'apport de la société nigériane est uniquement technique. Elle apporte, en effet, un logiciel adapté avec des outils très techniques pour la gestion numérique de la SOCODA qui aspire à maximiser davantage ses recettes.

Evidemment, ce logiciel permettra d'augmenter la perception à travers la digitalisation et d'améliorer la répartition des bénéficies de manière équitable.

« La musique congolaise est très écoutée et appréciée actuellement dans le monde au même titre la musique nigériane. Il faudra juste l'appuyer avec cette nouvelle technologique pour avoir des rentabilités comme ça se passe déjà ailleurs », a souligné Jean-Pierre Seck, DG de ALLMADE.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.