Angola: Une mère tue son fils pour une présumée pratique de sorcellerie

Uíge (Angola) — Un enfant d'une année, accusé de sorcellerie, a été tué par sa propre mère, dans la municipalité de Cangola, province d'Uíge, le coupant avec une machette, a informé la police.

Selon la Police Nationale, qui a fourni cette information jeudi, le crime s'est produit dans le village de Quimbonzo, commune de Caiongo.

Pour des mêmes raisons, la mère, 40 ans, a blessé ses trois fils de 7, 9 et 11 ans. Deux de ces enfants sont hospitalisés à l'hôpital provincial d'Uíge, où ils ont été évacués en raison de la gravité des blessures.

La présumée auteure du crime, répondant au nom de Luisa Mário, est détenue dans l'une des unités de la Police Nationale, dans le siège de la municipalité de Cangola.

Selon la police, la santé mentale de la criminelle fait l'objet d'étude.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.