Afrique: La Banque mondiale divise son département Afrique en deux

Le département Afrique de la Banque mondiale ( BM) sera divisée en deux, à compter de juillet prochain, a annoncé son président David Malpass.

Depuis 2000, les 54 pays africains ont été divisés en interne, un département régional appelé "Moyen-Orient et Afrique du Nord" et un autre appelé "Afrique" subsaharienne. A compter du 1er juillet 2020, le département Afrique sera divisé donc en "Afrique occidentale et centrale" et "Afrique orientale et australe".

Chaque département sera dirigé par un vice-président. "Nous pensons que ce sera le moyen le plus efficace de réussir les programmes de pays et les programmes régionaux", a déclaré David Malpass. Une décision pour une "reconnaissance des grands défis auxquels l'Afrique est confrontée".

En effet, l'Afrique représente la plus grande destination pour les ressources bancaires -un tiers du total des prêts de la BM. Le continent abrite également plus de 40% de toutes les personnes vivant dans l'extrême pauvreté, a ajouté le président de la BM.

"Nous avons ajouté des ressources en Afrique subsaharienne, donc les ressources de gestion doivent être là.

Nous pensons que ce sera le moyen le plus efficace de réussir les programmes de pays et les programmes régionaux, tant au Sahel que dans la Corne d'Afrique et ailleurs en Afrique subsaharienne", a-t-il souligné.

Hafez Ghanem, actuel vice-président de la Banque pour l'Afrique, deviendra vice-président pour l'Afrique orientale et australe.

Ousmane Diagana, actuel vice-président des ressources humaines de la Banque et ancien directeur national de la BM pour le Mali, le Niger, le Tchad et la Guinée, est nommé à la tête de l'unité Afrique occidentale et centrale. David Malpass a qualifié ces changements de "moyen pour la banque de se rapprocher des pays emprunteurs".

Cette décision intervient alors que les prêts à l'Afrique - et aux États fragiles et touchés par les conflits augmentent. Alors que les nouveaux rôles de vice-président seront à Washington, "nous déplaçons les directeurs de cabinet" dans la région, a-t-il déclaré.

La présidence de David Malpass est perçue comme une rupture avec celle de Jim Yong Kim. Pour les observateurs, sa présidence est davantage axée sur l'intérieur. Néanmoins, il rejette la distinction entre les unités régionales et les pratiques mondiales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.