Lesotho: Inculpé du meurtre de sa 1ère femme, le Premier ministre fuit en Afrique du Sud

Au Lesotho, le Premier ministre Thomas Thabane ne se présentera pas ce 21 février devant le tribunal où il devait comparaître pour le meurtre de son ex-épouse. Son secrétaire personnel a annoncé qu'il se trouvait en Afrique du Sud pour un contrôle médical.

L'annonce a pris tout le monde de court. Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, aujourd'hui âgé de 80 ans, est en Afrique du Sud depuis le 20 février, quand la police a annoncé qu'il serait formellement inculpé pour le meurtre de sa première épouse, Lipoleto Thabane.

ll avait annoncé le jour même qu'il démissionnerait de ses fonctions d'ici fin juillet, lors d'une allocution à la radio et télévision publique du Lesotho.

L'affaire remonte au 14 juin 2017. Ce jour-là, Lipoleto Thabane, 58 ans, était assassinée dans sa voiture alors qu'elle rentrait chez elle à Maseru, la capitale.

Deux jours plus tard, son mari était officiellement investi Premier ministre du Lesotho et apparaissait accompagné d'une autre femme, Maesiah, qu'il épousera deux mois plus tard.

L'enquête sur la mort de Lipoleto Tabani a piétiné pendant deux ans jusqu'à ce coup de théâtre. Début février, Maesiah Thabane est inculpée pour le meurtre de sa rivale. Elle est actuellement en liberté sous caution.

Pour la police, Thomas Thabane n'était pas nécessairement présent sur les lieux du crime, mais a agi de concert avec le ou les meurtriers. D'autant que le couple était en instance de divorce à l'époque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.