Burkina Faso: Une enveloppe plus consistante promise au Burkina par la Banque mondiale

21 Février 2020

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré et le directeur général des opérations de la Banque mondiale(BM), Axel Van Trotsenburg ont entamé, le 18 février 2020, des discussions dans le cadre du prochain cycle de financement du portefeuille de la BM au pays des Hommes intègres.

Dans le cadre de sa visite dans les pays du Sahel, le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trotsenburg, a engagé à Ouagadougou les discussions avec le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré sur les orientations du prochain cycle de financement des actions de développement au Burkina Faso par cette institution.

« La rencontre avec le Premier ministre a permis d'entamer le dialogue pour le prochain programme pays de la Banque mondiale.

Ce dialogue va être dirigé par la directrice des opérations pour le Burkina Faso, Soukeyna Khan dans les prochains mois », a confié M. Trotsenburg à la fin d'une audience qu'il a eue avec Christophe Joseph Marie Dabiré, dans l'après-midi du mardi 18 février 2020 à la Primature.

Selon lui, la Banque mondiale veut accompagner fortement le pays, engagé dans la lutte « très compliquée » contre le terrorisme, et ses efforts de développement et de réduction de la pauvreté.

« Nous voulons intensifier ce programme dans les trois prochaines années. Notre engagement va être d'environ 7,5 milliards de dollars sur cette période », a précisé le directeur général des opérations.

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, a soutenu que la discussion de haut niveau entre le chef du gouvernement et son hôte a permis de convenir d'une stratégie axée sur la fragilité et la résilience.

« Pour le prochain cycle IDA-19, l'enveloppe de base est autour de 1,041 milliard de dollars. Et comme le Burkina Faso a été retenu parmi les pays fragiles, il y aura une enveloppe supplémentaire », a-t-il déclaré.

Pour le ministre, le pays des Hommes intègres doit relever les défis de l'appropriation des projets. « Nous avons insisté sur la taille des projets parce que si vous avez une multitude de petits projets, cela crée des difficultés de décaissement », a-t-il expliqué.

Le nouveau cycle de financement dénommé, IDA-19 couvre la période de juillet 2020 à juin 2022.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.