Sénégal: Sédhiou - Baisse constante des effectifs d'élèves dans les séries scientifiques

21 Février 2020

Le collège Fodé Kaba Doumbouya de Sédhiou et les cours sainte Marie de Hann de Dakar ont scellé un partenariat sous le schéma de tutorat par les pairs des deux établissements scolaires.

L'objectif est de mettre les élèves en «amis» afin que l'ainé supposé avoir plus d'expériences que le cadet puisse l'influencer à améliorer ses performances scolaires et ce, entre filles comme garçons.

C'est aussi l'option de filleul qui est un système de parrainage reconnu comme stratégie d'accompagnement des élèves dans l'accroissement des résultats.

Plus spécifiquement, l'ambition est de faire en sorte que les élèves embrassent en grand nombre les disciplines scientifiques et techniques.

Le parrain de la manifestation et parrain traditionnel de l'accompagnement des élèves dans les séries scientifiques, le ministre conseiller Jean Pierre Senghor, secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire a fait savoir que «notre souhait est de promouvoir les sciences et que les filles portent l'étendard et c'est là où j'ai de l'espoir pour notre pays. Comme on le dit, si vous éduquez une fille, c'est toute une communauté que vous éduquez.

On doit faire en sorte que les sciences soient aimées par les filles, soyez passionnées par les sciences parce que le Sénégal ne se développera pas sans les sciences. Et ces scientifiques, c'est cette pépinière», dit-il.

Quant à la marraine, Dr Annette Seck N'diaye, elle exhorte les filles à aimer les sciences et leur rappelle une citation du président Macky Sall.

«Le président Macky Sall disait qu'un intérêt particulier doit être accordé à la qualité de l'enseignement des sciences et de la technologie dispensées dans les établissements publics comme privés de notre pays du moment qu'il permet de générer un capital humain distingué nécessaire pour atteindre nos objectifs de développement économique, social et culturel».

UNE ALTERNATIVE A LA DEGRINGOLADE DANS LES SERIES SCIENTIFIQUES ?

Manifestement très satisfait de cette synergie autour des question d'éducation, l'inspecteur d'académie de Sédhiou relève que « l'une des priorités de l'éducation nationale clairement définie dans le plan sectoriel (PAQEB) est d'atteindre 50% d'élèves dans les séries scientifiques et techniques à l'horizon 2030 pour mettre fin à la prédominance des séries littéraires qui accueillent près de 72% des élèves du moyen/secondaire», a notamment fait observer Papa Gorgui Ndiaye.

Et de poursuivre sur les défis «ce gap qui est patent à l'échelle nationale est plus préoccupant au niveau de l'académie de Sédhiou au regard des séries S qui ne cessent de diminuer passant de 11,92% en 2016 à 10,26% en 2019.

C'est heureux de constater que le projet de tutorat par les pairs dont nous procédons au lancement ce jour s'inscrit parfaitement dans cette dynamique».

Pour sa part, le principal du collège Fodé Kaba Doumbouya Tafsir Diallo a magnifié cette dynamique communautaire qui va sans doute bonifier les résultats déjà jugés très encourageants de son établissement.

Et de souligner que «ce collège produit de très bons résultats mais croule sous le poids du dénuement car, c'est une ancienne école élémentaire qui est transformée en collège sans bloc administratif, ni salle informatique et bibliothèque et bien d'autres commodités».

Une mention spéciale est décernée à Madame Adja Fatoumata Kounta Damba Faty pour la qualité de son encadrement des élèves entre autres aptitudes qui lui ont valu le titre de vice lauréate au concours du grand prix du Chef de l'Etat pour l'enseignant.

Quant aux élèves des deux établissements, ils ont exprimé leur engagement à relever les défis de performance sous le regard attentif de Mme Seydi N'dèye Doumbouya et de Baba Doumbouya respectivement petite-fille et petit-fils de Fodé Kaba Doumbouya marabout guerrier et farouche opposant à la pénétration coloniale et fervent expansionniste de l'Islam.

Enfin l'ancien ministre de l'Education nationale André Sonko et directeur des cours Sainte Marie de Hann a exhorté les élèves à se mettre à l'œuvre pour relever les défis du développement au Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.