Cote d'Ivoire: Accès à l'électricité, eau potable, logements - Les assurances d'Amadou Gon Coulibaly

21 Février 2020

Dans son grand oral, le Premier ministre a abordé des sujets qui préoccupent les Ivoiriens. Notamment, l'accès à l'électricité, l'eau potable, aux logements décents. Très à l'aise face aux journalistes, Amadou Gon Coulibaly a décliné les actions menées par le gouvernement et les défis à relever.

Concernant le secteur de l'électricité, de janvier à décembre 2019, 919 localités du pays pour un objectif de 917 ont été électrifiées dans le cadre du Psgouv, faisant passer le taux de couverture à 69% à fin 2019, contre 35% en 2011, a laissé entendre Amadou Gon Coulibaly.

« C'est extraordinaire, l'engagement qui a été pris pour électrifier les villages de plus de 500 habitants sera tenu à la fin de l'année 2020. Il nous restera environ 1700 villages à électrifier pour avoir une couverture totale du pays.

En 2011, le nombre d'abonnés en électricité était estimé à 1 million, aujourd'hui nous sommes à 2 millions 400.

Preuve qu'en 8 ans, le nombre d'abonnés en électricité est largement supérieur à ce que nous avions. Ce résultat est au-delà de toute attente », a dit fièrement Amadou Gon Coulibaly.

Sur la question de l'accès à l'eau potable des populations, le Premier ministre s'est voulu rassurant. Les plaintes des populations concernant les pénuries et coupures d'eau dans les communes et quartiers d'Abidjan seront de vieux souvenirs, bientôt.

Il a annoncé à cet effet un investissement de 44 milliards de F Cfa avec la Sodeci, pour régler la question d'approvisionnement en eau potable, dans 6 mois. « Il faut trouver une solution à la vétusté de la canalisation.

Dans les quartiers, il faut créer des réseaux d'extension; nous avons un investissement pour cela à Abidjan », a rassuré Amadou Gon Coulibaly.

Soulignons que sur la période 2011-2018, le district d'Abidjan a bénéficié de la réalisation de douze projets majeurs, dont six traitements d'eau potable portant à 21 le nombre de production d'eau potable.

La capacité de production au sein des villes de l'intérieur est passée de 79655m3/jour en 2011 à 131 566m3 en 2018.

Pour ce qui est des logements sociaux, il a reconnu humblement que davantage d'efforts doivent être faits pour permettre aux Ivoiriens d'avoir accès à des logements décents. « S'agissant du logement social, nos objectifs étaient beaucoup plus importants. Mais nous n'avons pas pu les atteindre.

Cependant, pour 2019, nous avons pris l'engagement de faire en sorte que les deux cités (Bingerville et Ado) soient fonctionnelles et elles le sont, aujourd'hui », a-t-il fait savoir et d'annoncer que d'autres grands projets sont en cours.

Notamment avec de grosses entreprises du secteur pour produire des logements de masse afin d'améliorer les conditions de vie des populations.

« A ce niveau, des discussions sont en cours, il faut passer à l'échelle », a-t-il souhaité, tout en proposant la location-vente comme solution à la problématique du logement dans le pays car, selon le chef du gouvernement, « tout le monde n'a pas la capacité de lever un emprunt pour avoir accès aux logements ».

Á noter que le gouvernement a lancé en 2012 le programme de logements sociaux avec pour objectif initial de construire 60 000 logements sur la période 2012-2015. Cet objectif a été porté à 150 000 logements sur la période 2016-2020

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.