Gabon: Les Mpongwe - Vers une guerre du leadership ?

21 Février 2020

Près de trois (3) ans après le décès d'Ernest Enombo, ancien chef coutumier des Mpongwe, communément appelé R'Okalimambo, les membres de la chambre sacrée, et sujets du royaume donneraient l'impression de ne pas s'entendre sur la succession à tête du clan.

Avec l'intronisation d'un autre prétendant, Rogandji Y'Adiahenot ce samedi, la communauté Omyèné pourrait avoir deux rois pour un royaume.

Deux rois pour un royaume ou Un royaume pour deux rois, selon le cas, constitue un long métrage attendu au sein de la communauté Omyèné.

Déjà, ce Jeudi 20 février, un communiqué paru dans le quotidien gabonais l'Union annonçait « l'intronisation » du roi de la communauté Mpongwe (Oga W'Inongo) dénommé Rogandji Y'Adiahenot.

Prévue pour ce samedi 22 février 2020. Cette annonce ne cesse de susciter des interrogations au sein de la communauté.

Déjà, le 12 décembre 2019, dans ce même journal, un communiqué paraissait. Communiqué selon lequel l'intronisation d'un nouveau chef traditionnel de ladite communauté.

Cette information avait été relayée deux jours plus tard. Il s'agit de Patrick Maindo Berre qui s'est trouvé occuper le plus haut et prestigieux siège de cette communauté, celui de la royauté.

Cette intronisation avait non seulement causée de nombreux étonnement dans les communautés Omyene, mais aussi dans les communautés étrangères.

Les sujets du royaume se demandent « auprès de qui prêter allégeance » après cette seconde intronisation. C'est une affaire à suivre. Les prochains jours en diront davantage.

Les Mpongwe,faut-il le rappeler, sont une population d'Afrique centrale vivant au Gabon. C'est un sous-groupe des Myènè.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.